Trop pressé(e) d'enfiler tes nouvelles fringues? Pourtant, les vêtements que tu achètes sont loin d'être tout propres

Difficile de résister à l'envie de porter ses nouvelles fringues une fois achetées. Pourtant, tu devrais vraiment les laver avant de les mettre pour la première fois. Tu n'imagines même pas le nombre de personne qui a pu les essayer avant toi, sans parler du nombre de bactéries, de produits toxiques et d'autres substances qu'on peut trouver sur tes nouveaux habits. 

Sur le cintre, le vêtement pour lequel tu viens de craquer paraissait tout beau, tout neuf. Sauf que ces vêtements "prêts-à-porter" sont loin d'y être immédiatement. Et ce pour plusieurs raisons. Déjà, comme tu t'en doutes, tu n'es pas la première à avoir essayé cette jolie pièce pour laquelle tu as craqué. Sauf que tu ne t'imagines même pas combien de personnes ont pu l'essayer avant toi.

Beaucoup d'essayages

En effet, selon Philip Tierno, professeur de microbiologie et de pathologie à l'Université de New York, on a tous et toutes tendance à sous-estimer leur nombre: "On ne parle pas seulement de quatre, cinq ou six personnes, mais de dizaines et même plus, si ce vêtement est resté en magasin pendant plusieurs semaines, voire un mois", explique-t-il. Si le nombre d'essayage varie fortement d'un magasin à l'autre, en fonction notamment de la taille de celui-ci, ça reste néanmoins peu ragoûtant. Du coup, il vaut carrément mieux le passer en machine la première fois que tu veux le porter, et ce pour plusieurs raisons.

Des infections

Déjà, niveau hygiénique, ce n'est pas franchement le top. À force de le passer de main en main, ton vêtement a été confronté aux quatre éléments de ce monde: la transpiration, les sécrétions, les germes et...les matières fécales! Sans déconner, quand tu essaies des sous-vêtements, tu as beau garder ta culotte, il est quand même possible que tu te choppes un truc bien dégueulasse quand tu imagines le nombre de personne qui a pu y toucher. Lors de ses recherches, le professeur en microbiologie a même décelé la présence de streptocoques et staphylocoques et même de matières fécales. Il précise que tous ces germes sont déposés principalement de trois manières: par la peau, le système respiratoire (le nez et la bouche) et l'anus.

Tu ne comprends toujours pas pourquoi tu devrais laver tes fringues avant de les porter? Alors imagine juste: une femme qui a la grippe essaie un t-shirt et éternue pour finalement, ne pas prendre la pièce en question. Toi derrière, tu l'as aussi vite acheté et en plus d'une nouvelle garde-robe, te voilà désormais cloué au lit en pyjama avec une grosse grippe. Tout ça seulement pour être LA plus stylée?

Déjà lu?