Avis aux fans de science-fiction, la série "Perdus dans l'espace" a enfin atterri sur Netflix!

Confortablement réalisée grâce à un budget copieux, "Perdus dans l'espace" est depuis ce vendredi disponible sur Netflix. Ce reboot d'une série des années 60 projette une famille au travers du cosmos pour la faire accidentellement s'écraser sur une planète inconnue. 

En route pour un nouveau foyer, la famille Robinson qui se destinait à coloniser une nouvelle planète se retrouve dans des mondes inconnus face à des êtres étranges suite à un accident dans leur vaisseau. Voici le pitch de "Perdus dans l'espace", la nouvelle série de science-fiction disponible depuis ce vendredi 13 sur Netflix.

Ok, dit comme ça, "Lost in Space" a l'air de n'être encore qu'une autre série sci-fi bidon au scénar écrit à la va-vite sur une serviette au McDonald's. Des aliens sur des planètes nouvelles, une famille en détresse, des vaisseaux à la dérive... rien de nouveau sous le soleil d'Aldebaran. Et pourtant...

Gros budget

Netflix a sérieusement mis la pâtée pour rafistoler ce qui, à la base, était une série US des années 60. Si la vieille mouture souffrait d'un décor un peu carton pâte - dixit ce critique du Guardian -, la nouvelle venue gagne en splendeur et en gigantisme. À l'image des derniers voyages dans le futur que nous a offerts le géant de la VOD avec par exemple The Expanse, Lost in Space nous promet de belles échappées cosmiques saupoudrées d'une mystique de l'inconnu bien sympathique.

Réalisée par Zack Estrin, un showrunner qui a déjà fait ses armes sur quelques épisodes de Prison Break, Perdus dans l'espace entend nous faire rêver sur 10 épisodes d'une heure chacun. De quoi glandouiller tranquille un dimanche de pluie. À en croire les avis des internautes, la série n'arrive pas à la cheville de la transcendantale "Doctor Who" mais elle se laisse consommer agréablement. À condition de supporter les discussions d'adolescents paumés dans l'espace. Entre autres.

Pour te donner un avant-goût de ces aventures spatiales, voici le trailer:

 

Déjà lu?