Pour dénoncer le manque de considération du rap à la télévision, Roméo Elvis sort une parodie d'On n'est pas couché

La télévision et les rappeurs, ça fait rarement bon ménage. La faute à un média qui peine à vivre avec son temps et qui reste coincé dans une représentation du rap vieille de 20 ans. Résultat, les rappeurs rechignent à se rendre sur les plateaux. Roméo Elvis a décidé de jouer la-dessus en réalisant une superbe parodie d'On n'est pas couché mettant en PLS Yann Moix. 

Roméo Elvis s'élève au rang des défenseurs des rappeurs qui vont à la télévision. Le Bruxellois a réalisé avec l'aide de plusieurs vidéaste une parodie géniale de l'émission de Laurent Ruquier On n'est pas couché. Il joue à fond sur le fait que les rappeurs ne sont absolument pas considérés par Yann Moix et Christine Angot ou Eric Zemmour et Naulleau à l'époque.

Ça tourne toujours autour du même débat: les morceaux sont vulgaires, aucune valeur artistique et le rap est de la musique de racaille et une "sous-culture", du Eric Zemmour dans le texte. Roméo Elvis a donc décidé de jouer là-dessus: Romeo joue le rôle de l'invité et va se confronter aux critiques acerbes de Baptiste Lorber et Panayotis Pascot qui incarnent le couple traditionnel de chroniqueurs.

Méconnaissance

L'un interprète les paroles de Roméo complètement à côté de la plaque tandis que l'autre cite des morceaux produits par d'autres artistes. Bref: ils ne connaissent rien à l'artiste et au rap, un peu comme ce bon vieux Eric Zemmour qui s'était payé gratuitement la tête d'Oxmo Puccino en 2009. Le polémiste avait dit, face à Oxmo, qu'il n'avait pas écouté son album parce qu'il "n'aime pas le rap".

Il y a évidemment une grosse parodie de Yann Moix qui, fort de sa culture littéraire, pousse les interprétations des chansons beaucoup trop loin et se retrouve à des kilomètres de ce qu'a voulu dire l'artiste. Face à Nekfeu, il déclarait: "C’est de l’ultra-violence sur de la gentillesse de Bisounours. Les coups que vous donnez, c’est à coups de hochet que vous les donnez. Ca ne prend pas, ça ne marche pas, parce que c’est de la douceur déguisée en violence. Ou de la violence déguisée en douceur." Il s'était d'ailleurs excusé après avoir analysé plus profondément la discographie de Nekfeu.

La parodie est à voir ici

 

Vald le martyre

L'exemple le plus récent d'un rappeur souillé à la télé, c'est Vald dans Salut les Terriers, l'émission de Thierry Ardisson (voir vidéo ci-contre). Que l'on soit amateur de rap ou pas, l'interview était tout simplement honteuse, jouant sur des clichés associés au rap vieux de 20 ans. "C'est quoi d'être blanc?", "ton frère musulman, est-ce que tu l'envies?", "tu penses quoi de ce mec qui tourne des clips autour des piscines avec des meufs à poil?", bref: une interview sans grand intérêt. Et ce n'est pas Laurent Baffie qui va remonter le niveau.

D'ailleurs, après la diffusion de l'émission, Vald a réagi furieux sur Instagram: "J'ai grave la haine, je déteste la télé, ça pue du cul: ça dégage la télé. Déjà c'est 4h de tournage pour 6 minutes d'interview" commence-t-il la rage au bide. "Et la SURPRISE: il arrive à finir sur "hey au fait ton frère musulman, est-ce que tu l'envies?" MAIS C'EST QUOI CETTE QUESTION?! (...) Je suis venu parler de musique et tout ça, ça ne regarde personne. J'ai donc dis "vazy retirez ça", ils ont "oui oui pas de problème on retire" et ils ont laissé quand même. J'ai grave la haine (...) c'est fini la télé, ça dégage je veux plus mettre les pieds là-bas. Ils connaissent rien, ils ont des axes douteux, j'ai grave la haine." T'en fais pas Valentin, Roméo t'a vengé!

La réaction magique de Vald est à revoir ici

Déjà lu?