Au volant, il n'y a pas que l'alcool à proscrire: conduire sous antihistaminique aurait le même effet

Si tu souffres du rhume des foins, tu as dû ressentir les effets du retour en force de la saison des pollens depuis quelques jours. Pour soulager tes yeux rougis et ton nez qui gratte, tu as sans doute pris une bonne dose d'antihistaminique. Mais figure-toi que conduire sous l'effet de ce genre de médicament revient au même que si tu avais bu 2 ou 3 verres d'alcool. 

Éternuer continuellement, avoir le nez qui coule, les yeux qui grattent et qui sont remplis de larmes est vraiment dérangeant pour les personnes souffrant du rhume des foins. Pour estomper ces symptômes, tu n'as souvent pas d'autres choix que de prendre des antihistaminiques. Sauf que si tu prends le volant après, ça peut être vraiment dangereux. En effet, comme le rapporte la DH ce jeudi matin, prendre un traitement contre les allergies aux pollens équivaut à avoir 2 ou 3 verres d'alcool dans le sang lorsque tu conduis.

Risque pour la sécurité routière

En effet, selon une étude menée par l'Université de Maastricht en 2017, les gens souffrant du rhume des foins conduiraient moins bien en période d'allergie. Les personnes testées dévieraient de leurs trajectoires dès qu'ils inhalaient des symptômes allergiques. Et l'effet des antihistaminiques au volant serait alors comparable à 5 grammes d'alcool dans 10 ml de sang, autrement dit la limite légale en Belgique. Mais si certaines personnes sont plus résistantes que d'autres, l'institut Vias (ex-IBSR), a néanmoins constaté que le risque d'accident est en tout cas plus élevé. Il est d'ailleurs mentionné sur les notices de tes médicaments que des risques de somnolence, de troubles de la vue et des ralentissements psychomoteurs sont possibles.

Le souci, c'est que ne rien prendre n'est pas beaucoup mieux: les yeux larmoyants et gonflés n'aident franchement pas à avoir une bonne visibilité, sans compter la distraction que peut provoquer les éternuements. En effet, la fraction de seconde qui fait fermer les yeux lors de l'éternuement peut s'avérer fatale. Avec ou sans antihistaminique, fais en tout cas bien attention si tu dois prendre le volant.

Quelques précautions à prendre

Si tu n'as d'autres choix que de conduire, alors il existe quelques précautions à prendre pour réduire tes symptômes. Touring préconise de garder les fenêtres de ta voiture fermées et de mettre la ventilation sur la position "circuit fermé". Il conseille également de porter des lunettes pour protéger les yeux et de passer régulièrement l'aspirateur dans ta voiture. Et si tu veux nos conseils pour ne pas être victime du rhume des foins, c'est ici!

Déjà lu?