Mais au fond, il gagne combien par an Donald Trump?

Avant d'être élu président des États-Unis, Donald Trump était d'abord un redoutable homme d'affaires. Il se plaît d'ailleurs souvent à répéter que ses affaires tournent bien. Mais au fond, combien empoche-t-il par an? Voici une approximation, son salaire réel étant probablement un peu plus élevé encore.

Chaque président doit, avant d'entrer à la Maison-Blanche, remettre une déclaration de ses revenus ainsi que ceux de sa compagne. Donald Trump n'a donc pas échappé à l'exercice, et il l'a même fait d'une manière remarquablement claire. Pour des montants supérieurs à 5 millions de dollars, il suffit d'entrer simplement "plus de 5 millions de dollars". Bien entendu, dans le cas du milliardaire républicain, on parle de sommes bien plus importantes: environ 450 millions de dollars... par an évidemment. En euros, cela fait 366 millions.

500 entreprises

D'où tire-t-il cette fortune annuelle? Eh bien, il est déjà propriétaire de quelque 500 grandes et petites entreprises. Qu'elles soient plus ou moins rentables, leurs bénéfices reviennent, en fin de compte, au CEO. Autrement dit, à Trump. Si l'on regarde les cinq entreprises les plus rentables que possède Trump, c'est surtout son club de golf (le Doral Golf Resort & Spa), situé à Miami, qui lui ramène le plus d'argent. Ce club lui permet ainsi de toucher chaque année environ 50 millions de dollars.

Vient ensuite en deuxième position le Trump International Hotel de Las Vegas, un gratte-ciel de 64 étages qui renferme un hôtel de luxe. Ce bâtiment rapporte chaque année au président 45 millions de dollars. Le 40 Wall Street (ou Trump Building, qui était à l'origine le Bank of Manhattan Trust Building), un gratte-ciel de 71 étages situé à Manhattan, referme le top 3 avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 43 millions de dollars. Enfin, pour compléter le top 5, on trouve ses clubs de golf de Los Angeles (en 4e position) et ceux d'Écosse (en 5e position), qui génèrent chacun 20 millions de dollars par an.

Discours, investissements et... maquillage

Mais ceci ne concerne que le revenu (brut) tiré des entreprises que Trump a sous la houlette. Il a, en effet, bien d'autres sources de revenus. En tant que président, il gagne également un million et demi de dollars par an pour prononcer ses discours. De même, il a placé des investissements qui lui rapportent environ 43 millions de dollars par an.

Sa femme, Melania Trump, dispose, elle, d'un chiffre d'affaires annuel d'environ un demi-million de dollars, qu'elle tire des ventes provenant de sa ligne de maquillage. Une bagatelle en comparaison avec le poids financier de son mari, mais on veut bien ça sur notre compte!

Tous ces chiffres sont à lire dans leur déclaration de revenus de 2016, qui est la dernière disponible. On ne peut donc pas prédire avec certitude la manière dont les recettes de Trump ont évolué ces derniers mois. Mais ce qui est sûr, c'est que ces chiffres sont un minimum, pas un maximum, et qu'ils ont été correctement déclarés. Mentir sur de tels chiffres, en tant que président des États-Unis, étant sévèrement puni par la loi.

Impôts

Mais est-ce que ces 450 millions de dollars vont directement dans la poche de Trump? La réponse est non, il doit bien sûr soumettre sa fiche de paye aux impôts, qui sont de l'ordre de 35 % des revenus. Avec le surplus, Trump a aussi de fameux frais d'entretien et de personnel (qui travaille dans tous ses hôtels et clubs de golf) à payer. Le site Money Nation parle d'environ la moitié de ses revenus nets. Si l'on fait les comptes, cela signifie que Trump gagnerait environ 150 millions de dollars par an (soit 122 millions d'euros).

Ce qui n'est pas rien du tout, surtout quand l'on sait que Trump n'a pas dû mentionner un montant précis pour chacun de ses hôtels. Certains revenus sont donc très certainement bien plus élevés...

Déjà lu?