Des chiffres qui interpellent: en 2017, 69 personnes ont été mises en prison en Belgique... par erreur

L'année dernière, 69 personnes ont été placées en détention préventive en Belgique, sans qu'il ne leur soit ensuite reproché quoi que ce soit. Ce sont des chiffres qui posent question car ils sont en nette augmentation par rapport à 2016.

Comme quoi, même la justice peut faire d'énormes gaffes. En 2017, tout juste 69 personnes ont été placées en détention préventive par erreur, ressort-il des chiffres obtenus par le député fédéral Gautier Calomne (MR) auprès du ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V). Plus précisément, il s'agit de 35 néerlandophones et 34 francophones, envoyés en cellule sans justification.

Les chiffres sont interpellants parce qu'ils sont en augmentation par rapport aux années précédentes. En effet, en 2016, il n'y avait "que" 44 personnes concernées (dont 20 francophones), ce qui représente une augmentation de près de 57 % pour l'année suivante. Pour te donner d'autres chiffres, il s'agissait de 52 cas en 2015 et de 49 en 2014.

Plus de 480.000 euros d'indemnisations

Bien évidemment, le SPF Justice a dû sortir le portefeuille pour indemniser toutes ces personnes lésées. Rien que pour l'année 2017, c'est un total de 480.228 euros qui a dû leur être versé. Une somme encore une fois bien plus importante que l’année précédente, puisqu'en 2016 il s'agissait d'un montant de 300.911 euros.

"Malgré le professionnalisme dont font preuve au quotidien les services de la justice, il arrive malheureusement que des personnes détenues préventivement ne soient plus poursuivies par la suite ou encore soient relaxées. Dans toutes ces situations regrettables, il est du devoir et de la responsabilité des autorités publiques d’indemniser celles et ceux qui ont eu à les subir", explique ainsi à la DH Gautier Calomne.

Espérons que ces chiffres repartiront à la baisse cette année...

Déjà lu?