Qu'est ce que le Lambo Land et pourquoi les fans de Bitcoin et autres cryptomonnaies en rêvent?

Fin 2017, la valeur du Bitcoin a atteint des sommets vertigineux et tous ceux qui ont eu l'intelligence de vendre à ce moment-là se sont fait un max de blé. Tant d'argent qu'ils ont pu s'acheter des jets privés, des yachts de luxe et... des Lamborghini. Ils ont atteint le Lambo Land. Entre objectif de vie et blague de hodler, voici l'histoire d'un mot chargé d'espoir.

"Je viens de voir les nouvelles /Je peux aussi être millionnaire/ J'ai investi un demi-éther et j'ai un million de pièces de monnaie (...) Je ne crois pas en ma chance / Dans dix ans, j'achète des lambos pour moi et mes amis". Voilà ce que chante la teamHODL dans son clip "Lambo Land", un hymne à la réussite financière permise grâce à un investissement dans les cryptomonnaies.

Le délire du Lambo Land est apparu dans la CryptoFam, la grande famille des amoureux des monnaies virtuelles, lorsque la valeur du Bitcoin a éclaté de façon phénoménale à l'automne 2017. Le Bitcoin est passé de 4.000 dollars en septembre à presque 20.000 dollars en décembre (environ 16.200 euros). Pour ceux qui en avaient acheté à quelques dollars dix ans plus tôt, c'était comme plonger dans une fontaine de billets. Ils étaient soudainement devenus très très riches et avaient atteint le pays des Lamborghini et des yachts de luxe: le Lambo Land.

Bulle du Coin

Les derniers mois de 2017, une espèce de folie s'est propagée sur les marchés du web et les médias ont surfé sur la vague. Des articles ont décrit comment des adolescents sont passés du statut de geek fragile à celui de millionnaires avec le monde à leurs pieds.

Plus les histoires de réussites fulgurantes ont abondé sur le web, plus les nouveaux riches vantaient en chanson les délices du paradis du Bitcoin, plus l'envie de participer à ce grand enrichissement s'est propagée. Des milliers de personnes se sont mises à investir dans les cryptomonnaies et la valeur de ces dernières n'a fait qu'augmenter. Avec à leur tête le Bitcoin, l'Ethereum, le Litecoin et le Ripple.

Mais à un moment, la ruée vers l'or numérique a attiré trop de gens et posséder de la cryptomonnaie n'était soudain plus si rentable. La bulle a éclaté et la valeur du Bitcoin a coulé, entraînant avec elle toutes les autres monnaies virtuelles. Certains spéculateurs ont vu venir cet effondrement et ont eu la présence d'esprit de revendre leurs actifs avant la chute: ils ont vendu leurs coins lorsque celles-ci avaient atteint leur valeur maximale et ils se sont fait un bénéfice monstre. Ceux qui l'ont acheté à cette période là, par contre, se sont méchamment ruinés.

Le rêve continue

Quelques mois plus tard, l'effervescence s'est considérablement essoufflée. Le Bitcoin se brade aujourd'hui pour quelques 6.800 dollars (environ 5.500 euros) et le reste des cryptomonnaies sont toutes dans le rouge.

Mais le Lambo Land n'a pas pour autant disparu. Comme le souvenir d'une réalité encore tangible, certains fervents croyants dans l'enrichissement par l'e-Coin ponctuent encore leurs alertes de #LamboLand, à l'instar d'un Moïse pointant la Terre promise.

Sur les forums spécialisés, sur les subreddits dédiés aux crypto, sur Twitter, on voit de-ci de-là surgir des Lambo Land. Des fois sous la forme d'une blague ("il croit encore au Lambo Land"), d'autre fois sous la forme d'une injonction à investir dans la nouvelle monnaie qui va exploser. Les Hodlers, ces cryptofans qui n'ont pas revendu leurs actifs et attendent le jour sacré où le cours remontera, perpétuent à leur manières le mythe. Dans leurs discours, le Lambo Land est devenu autant un mème qu'un indice de mine d'or.

Capitaliser sur le Lambo Land

Comme un délire ne vient jamais seul, des compagnies ont capitalisé sur le Lambo Land. Quand on entre Lambo Land dans le moteur de recherche de YouTube, des centaines de vidéos apparaissent avec de riches cryptowinners qui paradent dans leurs caisses de luxes. Et des start-up veulent donner à certains le sentiment de faire partie de ce monde fastueux.

C'est le cas de BitCar qui se présente comme "la première plate-forme au monde qui vous permettra d'échanger des fractions de voitures exotiques en utilisant votre crypto". Les propriétaires de cryptomonnaies peuvent rattacher leurs actifs à la valeur de voitures "exotiques", comme des Lamborghini, Ferrari ou Maserati pour que la valeur de leurs monnaies fluctuent en fonction de la valeur des voitures. En gros, les fans peuvent investir dans une voiture avec laquelle ils ne rouleront jamais... mais au moins, ils auront un pied dans le Lambo Land.

Ce dernier business représente peut-être au mieux l'univers extravagant du Lambo Land et des cryptomonnaies. C'est quelque chose d'à la fois tout à fait réel et en même temps totalement volatile. Et vu comme c'est parti, il n'est pas prêt de disparaître.

© bitcointalk.org

Déjà lu?