Cette fois, c'est clair: la gagnante de The Voice Belgique se trouve sûrement dans l'équipe de Matthew Irons

Depuis la fin des blinds, on se le dit: l'équipe de Matthew Irons surpasse totalement celle de BJ Scott et surtout celles de Slimane et Vitaa. Et cette pensée n'a fait que se renforcer au fil des étapes de la compétition. D'ailleurs, ce soir encore, les quatre derniers talents du chanteur de Puggy nous ont offert un spectacle à couper le souffle.

Quatre filles, quatre voix en or. Dans des styles très différents, ce sont les quatre derniers talents de l'équipe de Matthew Irons qui ont ouvert le bal pour ce troisième live de The Voice Belgique. "Garder le meilleur pour la fin", avec Marie-Cécile, Valentine, Estelle et Lola en tout début d'émission, il est clair que la production n'a pas voulu s'en tenir à cette expression.

Marie-Cécile, la voix chaude et puissante

C'est Marie-Cécile qui était la première à faire ses preuves. Pour défendre sa place, la jeune namuroise avait choisi un grand classique de la chanson française: "L'Aigle Noir" de Barbara. Comme depuis le début de son aventure, elle a fait un sans faute: la maîtrise, la douceur, la puissance... tout y était pour nous faire passer un moment très chargé en émotions. Seule petite ombre au tableau, elle manquait peut-être un peu d'expérience pour interpréter un tel morceau - qui est une autobiographie révélant l'inceste dont la chanteuse française a été victime pendant son enfance. Car, rappelons-le, Marie-Cécile n'a que 17 ans. Le challenge était donc d'autant plus grand pour faire ressentir le texte au public, mais on peut dire qu'il était presque relevé.

Valentine, l'artiste accomplie

Après cette très belle prestation, c'était à Valentine d'entrer dans la danse. Grande favorite de cette saison 7 de The Voice Belgique, elle nous a prouvé, ce soir encore, toute l'étendue de sa capacité vocale sur "Spectrum" de Florence and The Machine. Comme toujours, ses prestations sont impeccables et parfaitement maîtrisées. Cerise sur le gâteau, Matthew a précisé ce soir que Valentine avait pensé de A à Z son show: de sa tenue à la mise en scène en passant par les musiciens qui l'accompagnent sur scène. Dans cette ambiance étrange un peu futuriste qu'elle a voulu installer, elle a réussi une fois de plus à nous donner des frissons. C'est une artiste accomplie, et qui n'a pourtant que 20 ans!

Estelle, le caméléon artistique

Le troisième talent à monter sur scène était Estelle. Après sa prestation pétillante sur "Cold Water" (de Major Lazer) au premier live, la jeune femme nous a proposé ce soir un registre tout autre. Elle a mis de côté dancefloor et boule à facettes, pour nous offrir la magnifique ballade "To Good At Goodbyes". Un morceau qui mettait particulièrement bien en valeur sa voix. Car même s'il est très haut et techniquement compliqué, Estelle a interprété ce tube de Sam Smith avec une aisance et un naturel époustouflants. Vu sa grande capacité d'adaptation, dans des univers artistiques très divers, elle est un très bon élément de l'équipe de Matthew.

Lola, la petite chenille transformée en sublime papillon

Et enfin, la quatrième candidate de l'équipe de Matthew à se présenter était Lola. Chanteuse à voix, elle avait choisi d'interpréter ce soir "Mad About You" du groupe belge Hooverphonic. Un challenge vocalement pas évident, mais qu'elle a relevé haut la main. Depuis son blind, c'est la fragilité et la douceur qui caractérisaient avant tout la jeune fille de 17 ans. Mais ce soir, dans sa longue robe et sous ses airs de diva, elle nous a montré une autre facette de sa personnalité. On y a vu une vraie femme, capable de transmettre des émotions très fortes. Sa timidité s'était tout à coup envolée loin... On salue sa belle évolution!

Mais même si c'était le choc des titan(e)s ce soir, Matthew était obligé de faire un choix et d'en éliminer une des quatre. Cela fait hélas partie des règles du jeu. Marie-Cécile et Valentine ont toutes deux été repêchées par le public, tandis qu'Estelle a été sauvée par son coach. C'est donc Lola qui quitte l'aventure, mais il est certain que cette élimination n'enlève rien à son talent!

Sur The Voice Belgique, tu peux lire aussi: