Une fois n'est pas coutume: aujourd'hui, les polices belges nous ont bien fait rire!

Quand les community manager de la police fédérale et de la zone de police bruxelloise de Montgomery se lâchent sur Facebook pour le 1er avril, c'est chouette à voir.

Pour le 1er avril, chacun y va de sa petite blagounette et joue aux apprentis Gorafi. L'Avenir imagine des cours de rap inclus dans le Pacte d'excellence, L'Echo annonce que le gouvernement va taxer des coffres-forts et la RTBF déclare que le nouveau stade national sera bâti... sur le site de l'ancienne usine de de Caterpillar. Mais notre préféré reste encore le petit poisson d'avril de la police fédérale.

"La Police Fédérale a renforcé sa Direction d’appui canin avec 4 chiens-robots", écrit la Police sur son compte Facebook. "Dans une première phase, ils seront utilisés par les équipes cynophiles de recherche de drogues. Les possibilités olfactives de ces nouvelles acquisitions sont phénoménales. Non seulement le chien-robot indique où se trouvent les drogues, mais aussi quelle sorte de drogue. La prochaine génération pourra également lire la carte d'identité de la personne interpellée et le P.V. sera directement imprimé sur place."

Et la police locale intervient

Sous ce statut qui ferait dire à beaucoup que nous sommes déjà dans Black Mirror, un petit commentaire des familles vient se démarquer: celui de la zone de police de Montgomery. Les petits frères de la police fédérale sont gentiment venus tacler les agents nationaux.

"Nous sommes apparemment plusieurs services à chercher une alternative pour la détection de stupéfiants! A la ZP Montgomery PZ nous continuons à préférer l'utilisation d'un animal, le lapin!", répond la PZ avec moults smiley. Ce à quoi les aînés ont répondu: "nous sommes curieux et intrigués de découvrir votre service d'appui lapin".

L'autodérision cache-t-elle un manque de moyens?

En gros, les services de l'ordre abordent avec autodérision les moyens mis à leur disposition dans la lutte contre le trafic de drogue. Peut-être que la police fédérale aimerait avoir des RoboRex pour lui venir en aide. Du coup, est-ce qu'au final ce ne serait pas un tacle à leur boss, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA)? Ou un clin d'oeil au ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA)?

Pour l'instant, la police fédérale dispose d'environ quatre-vingt chiens spécialisés. Mais seul un petit nombre d'entre eux est utilisé pour détecter les drogues. Le reste des chiens est utilisé pour rechercher des personnes disparues, pour trouver des migrants cachés dans les camions, pour attaquer des personnes dangereuses ou pour fouiller les décombres (notamment après un incendie ou un tremblement de terre).

Le statut en question

Déjà lu?