"Philippe Etchebest est insupportable": Mathew a rendu son tablier et est dégoûté de son départ de Top Chef

La guerre des restos était de mise hier soir dans Top Chef et c'est sur cette dernière épreuve que Mathew Hegarty a quitté le jeu. N'ayant pas su saisir sa dernière chance face à Camille, Victor et Adrien,  on a du dire aurevoir à l'un de nos chouchous de cette saison. Et selon lui, le fait d'être évincé de la brigade de Michel Sarran ne l'a franchement pas motivé.

Mathew, c'est un peu comme un nounours à qui on a envie de faire des câlins. Mais c'est aussi avant tout, un talentueux chef étoilé, installé en plein coeur des sommets alpins des 2 Alpes qui a malheureusement dû rendre son tablier hier soir dans Top Chef. En effet, après une guerre des restos acharnée et une dernière chance sur le thème de la carotte, le chouchou de cette saison s'est fait éliminer face à Camille, Adrien et Victor.

Une dernière épreuve difficile

La soirée avait pourtant bien commencé mais la nouvelle règle qui consistait à bouleverser les brigades a été fatale au jeune cuisinier de 30 ans. "J'ai passé un moment très difficile sur la dernière épreuve du cabillaud", nous avoue-t-il d'ailleurs par téléphone. "Je n'ai vraiment pas pris de plaisir, j'étais énervé et je n'étais tout simplement pas bien d'avoir perdu ma place dans ma brigade." Un changement de dernière minute qui l'a démotivé fortement avant même qu'il entame l'épreuve: "Je n'avais plus le choix en fait; soit je quittais le concours, soit je restais, mais malheureusement, ça voulait dire que je ne serai de toute façon plus dans la brigade de Michel Sarran. Mentalement, j'étais à bout. J'étais tellement bien avec Michel Sarran, je visais la finale avec lui."

Même si il déclare s'être battu jusqu'au bout, le coeur n'y était plus avoue-t-il encore. "J'avais presque perdu l'envie, le coeur et le plaisir de la cuisine". Des paroles qui viennent confirmer que sa relation avec le chef Sarran était très sincère dans le jeu. "Michel Sarran, franchement, c'était un amour. C'est un homme très sympa, un excellent cuisinier et qui m'a beaucoup aidé." Le chef Michel Sarran misait d'ailleurs beaucoup sur son candidat et hier soir, il n'a pas su cacher sa déception de le voir partir: "Tu avais tout pour aller plus loin", déclarait-il à Mathew avant qu'il ne rende son tablier.

Une relation plus compliquée avec Etchebest

À l'inverse, si il y en a un avec qui ça ne passait pas du côté de Matthew, c'était bel et bien avec le chef Philippe Etchebest. L'ex-candidat se montre d'ailleurs moins amical envers lui: "J'ai beaucoup de respect pour lui mais il est insupportable", révèle-t-il. "C'est un très bon cuisinier mais il n'a pas un côté humain, un coeur et selon moi, il en faut en cuisine, mais de ce que j'ai vu de Philippe Etchebest, il n'en a pas." Le courant n'est visiblement jamais passé entre eux, c'était toujours "très froid", explique-t-il. Pourtant, on se souvient encore que Mathew avait volé à son secours lorsque ce dernier s'était blessé en coupant ses vermicelles. Mais c'est son style de cuisine et sa manière de l'aborder qui ne convenait pas au candidat: "Son style de cuisine MOF, très strict, très froid, très dur, personnellement, ce n'est pas ce qui me motive dans la cuisine", ajoute-t-il encore.

Une bonne ambiance générale

Quand aux autres candidats, Mathew s'est de manière général bien entendu avec tout le monde, mais forcément, il y en a avec qui de vrai affinités se sont créées, notamment avec Camille, Justine et Thibault. On se souvient d'ailleurs que Mathew avait donné le doux surnom de Schtroumpfette à Justine, la seule fille de sa brigade. Il a pu passer sa dernière épreuve à leur côté et pour lui c' n'est pas rien: "Ce sont trois personnes que j'apprécie énormément. Franchement, ce sont des personnages ouf, ils sont exceptionnels". D'ailleurs, aujourd'hui encore il garde des contacts avec eux.

Si à l'écran Mathew semblait plutôt à l'aise, dans la vie, il avoue être un grand timide. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il avait décidé de tenter l'aventure Top Chef. "Je suis quelqu'un de très timide qui ne sort jamais de sa cuisine. Ça fait 17 ans que je travaille derrière les portes et c'est quelque chose que j'avais envie de changer". Pourtant, c'était un risque à prendre dont il est pleinement conscient: "Évidemment, c'est toujours un risque de faire Top Chef en étant étoilé car on remet notre image en jeu mais ce n'est pas pour ça que je l'ai fait". Et si aujourd'hui il en garde un très bon souvenir, il regrette cependant de ne pas avoir profité assez de l'aventure: "J'étais trop stressé et peut-être un peu trop sérieux. Si je pouvais refaire Top Chef, je serai un petit peu plus à la cool et beaucoup moins sérieux", nous confie-t-il. En tout cas, vu de notre écran, on garde une image ultra positive du candidat australien. Et ce qui est sûr, c'est que son doux accent va nous manquer!

© RTL-TVi

Déjà lu?