Allocations familiales bruxelloises: vas-tu perdre de l'argent? Top 5 de ce que tu dois savoir

Le gouvernement bruxellois s'est entendu sur un accord hier soir à propos des allocations bruxelloises. Un peu à la bourre par rapport aux Flamands et aux Wallons, les Bruxellois ont présenté une réformes des allocations familiales axée autour de l'égalité entre les Bruxellois. Mais quels sont les montants auxquels il faut s'attendre exactement? 

Le but de cette réforme est de mettre en place des correctifs sociaux (c'est-à-dire des compensations pour permettre aux ménages les plus précaires de recevoir plus d'argent par enfant par exemple) et de garantir aux familles les montants qu'elles perçoivent déjà à l'heure actuelle.

Ce n'est pas pour tout de suite tout de suite, car la réforme des allocations familiales entrera en vigueur dès le 1er janvier 2018, mais voici ce qui va changer pour toi, si tu es bruxellois.

1. Allocations par enfant

Quasi le même tarif pour tout le monde! La Région de Bruxelles-Capitale a tenu à mettre l'accès sur cet aspect dans sa réforme: un principe d'universalité. Un enfant, c'est 150 euros, pas plus pas moins, jusqu'à 12 ans, que vous en ayez 3 ou 14, cela ne change pas, cela reste 150 euros pour tout le monde. À savoir, un Bruxellois reçoit 5 euros de moins, et 10 euros de moins qu'un Flamand. Le gouvernement de Rudy Vervoort (PS) justifie cela par l'accent mis sur ceux qui en ont le plus besoin, et donc une autre répartition des allocations.

2. Et quand il grandit?

À partir de 12 ans, il y aura des montants différents selon le nombre d'enfants. Il voir ceci comme un tableau en deux colonnes. D'une part, les enfants uniques, pour qui l'allocation de 150 euros par mois par enfant ne changera pas jusqu'à ses 25 ans. D'autre part, pour les familles où il y a minimum deux enfants, 10 euros de plus seront alloués par enfant à partir de 12 ans et jusque 25 ans.

Point important de cette réforme, les frères et soeurs d'une famille ne recevront plus un montant d'allocations familiales lié à leur ordre de naissance mais désormais lié à leur âge.

3. Et si tes enfants font des études?

Si tu n'as qu'un enfant, pas de changement pour toi, tu percevras toujours 150 euros par mois pour ton enfant. Par contre si tu as plusieurs enfants (à partir de deux), tu recevras "encore" 10 euros de plus par mois par enfant, ce qui fait un total de 170 euros par enfant aux études ( de 18 à 24 ans).

3. Et si tu fais un bébé?

Si tu prévois de faire un bébé ou d'adopter un enfant, tu recevras toujours une prime de 1.100 euros pour le premier enfant. Pour les bébés qui suivent, ce montant s'élèvera à 500 euros par enfant.

4. À quelles autres primes as-tu droit?

En fait, il serait plus juste de dire: à QUELLE (sans "s") autre prime as-tu droit? Il s'agit, de la prime à la rentrée scolaire, dont tu peux regarder les montants ici. Cette prime variera entre 20 et 80 euros par enfant, selon son âge.

5. Quels sont les cas où les allocations sont plus élevées?

Le gouvernement bruxellois met un point d'honneur dans cette réforme à mettre l'accent sur les familles dites "précaires". Mais qu'entend-on par précaire? Les familles ayant un revenu inférieur à 31.000 euros, les allocations familiales augmenteront proportionnellement. Par exemple, dans le cas de ces familles, un enfant recevra 40 euros de plus de sa naissance à ses 12 ans. Si un jour il vient à avoir un frère ou une soeur, ce sera 70 euros supplémentaire pour celui-ci/celle-ci. Et si la famille s'agrandit encore un peu, ce sera 110 euros de plus. Et comme dans l'autre cas, 10 euros supplémentaires sont accordés dès l'âge de 12 ans. Les familles monoparentales qui entrent dans cette catégorie recevront elles 10 euros de plus par enfant s'il y en a deux, et 20 euros s'il y en a plus de deux.


En attendant la réforme de 2020, rendez-vous sur le site des allocations familiales de Belgique pour connaître les montants auxquels tu as droit.

Déjà lu?