Les talents de The Voice Belgique étaient top, mais Valentine surpassait vraiment tout le monde

On n'avait d'yeux que pour Valentine Brognion au deuxième Live de The Voice Belgique qui se déroulait ce lundi soir. Pourtant, les seize derniers talents à se produire en direct ont été tous très bons, dans des styles et univers déjà bien définis. Mais aucun d'entre eux n'a pu égaler la toute puissante Valentine.

La compétition se poursuit, ce lundi soir se déroulait le deuxième live de The Voice Belgique. La première team à entrer dans la danse était celle de BJ Scott. Déborah a ouvert par une reprise de "Ain't No Other Man" de Christina Aguilera. Avec sa voix puissante et son énergie de fou, la Liégeoise de 17 ans a mis le feu sur le plateau. C'est elle que le public a décidé de sauver, et c'était incontestablement mérité.

La seconde équipe à monter sur scène était celle de Matthew Irons. Yasha, en premier, est venu apporter son grain de folie sur "Comme des Enfants" de Coeur de Pirate. Le choix du morceau - une ballade bien plus calme que ses prestations précédentes aux blinds et duels - était tout à fait inattendu. Mais le jeune bruxellois de 18 ans s'est complètement réapproprié l'original, pour en faire sa propre version. Il faut dire qu'avec une telle identité vocale, il ne peut laisser aucune oreille insensible. Hélas, notre showman au chapeau ne continue pas l'aventure, puisqu'il n'a été sauvé ni par le public ni pas son coach. Il faut dire que le niveau de l'équipe de Matthew était très - très, très, très - élevé ce soir. Plus particulièrement, lorsque Valentine a débarqué sur scène...

Le phénomène Valentine

Elle a, tout d'abord, très bien choisi son morceau: "L'Hymne À L'Amour" d'Edith Piaf. La jeune hennuyère de 20 ans s'est attaquée à un Monument de la musique - oui avec un grand M - mais qui lui allait comme un gant. Sa voix puissante et nuancée se baladait telle une funambule sur les notes. Elle a arrêté le temps, nous a pris par la main et nous a emmenés loin, dans son monde. Autour d'elle, aucune mise en scène particulière, ni danseur ni décor. Pas besoin d'en faire des caisses, son regard perçant suffisait à nous transmettre les émotions que le texte appelle. On était complètement plongé dans sa propre histoire, et ce n'était plus du Edith Piaf que l'on écoutait, mais du Valentine Brognion. Le temps s'était arrêté.

Dans le studio, le public semblait sur la même longueur d'onde, puisqu'ils étaient nombreux à scander son nom à la fin du morceau. À cet instant précis, on avait l'impression que les gens n'allaient plus pouvoir s'arrêter d'applaudir. De leur côté, les coachs étaient tous les quatre debout à la fin de sa prestation, ce qui est plutôt rare à ce stade de la compétition. Les compliments étaient amplement mérités: "C'est à chaque fois élégant, contrôlé et incroyablement maîtrisé. C'était beau. C'était émouvant, touchant", l'a encensée son coach, Matthew Irons.

"Tu m'as eu encore une fois"

Même son de cloche du côté de BJ Scott: "Tu as raconté une histoire. La fraîcheur de ta voix m'a vraiment fait oublier tout", l'a remerciée chaleureusement l'Américaine habituée de l'émission. "Cette fois-ci, je me suis dit: 'elle ne va pas m'avoir'. Et puis, je commence à te regarder, je commence à t'écouter. Et tu m'as eu encore une fois. Tu es quelqu'un qui rassemble. Tu parles de vrais sentiments et c'est fort", l'a félicitée ensuite Slimane. Vitaa aussi a eu un mot pour la jeune prometteuse: "On est captivé quand tu chantes. Tu fais partie des plus grands de cette saison".

En ajoutant Yasha, Sara et Marie-Cécile - qui se sont aussi produits ce soir - il est clair que Matthew Irons a une équipe de haut vol. Mais même si Yasha et Marie-Cécile nous ont touchés également, dans de tout autres styles, Valentine reste largement au-dessus de la mêlée. C'est donc en toute logique qu'elle a été choisie par le public, et on est hyper emballé qu'elle continue l'aventure!

Hors du studio de Média Rives, les téléspectateurs semblent, eux aussi, avoir été conquis

La grosse majorité des réactions sur Twitter sont toutes positives

Elle jouait dans la même cour que la grande Edith Piaf

On aurait presque cru que c'était la guest star du Live 2

On tient la future gagnante?

Déjà lu?