Au moins, c'est esthétique! Un Bruxellois a trouvé LA solution pour reboucher les nids-de-poule de la capitale

Si l'on te dit routes belges, tu penses immédiatement aux nombreux nids-de-poule qui les agrémentent. Cela va de soi. Rien qu'en Wallonie, ces trous ont d'ailleurs été responsables en dix ans de 6 décès et 328 blessés, selon une récente étude de l'AWSR. S'ils ne sont pas jolis à voir, ils posent donc aussi un sérieux problème en terme de sécurité, particulièrement pour les motards et cyclistes. À Bruxelles, où la situation est tout aussi alarmante, un citoyen a trouvé une solution étonnante pour les reboucher.

Voilà l'idée d'Anton Schuurmans: ce Bruxellois a rebouché quelques nids-de-poule de la capitale... en y plantant des fleurs

Si c'est évidemment loin de résoudre le problème, c'est au moins un moyen pour attirer davantage l'attention des usagers de la route, tout en interpellant les autorités. Et puis, il faut avouer que c'est plus esthétique à regarder!

Ce mouvement #flowerpotholes n'est toutefois pas neuf et pas propre à la Belgique (même si notre pays se classe 46e/137 en terme de qualité des routes, loin derrière des pays en voie de développement). Un citoyen de Leighton Buzzard (en Angleterre) a ainsi fait de même début février:

L'animatrice TV Bridget Ryan s'y est mise, elle aussi, en avril dernier au Canada

À Schenectady, dans l'État de New York, cette technique a déjà fait ses preuves en 2015

La même année, encore au Canada

Et encore un peu plus vieux: au Canada en 2014

Il faut dire que le froid n'arrange rien à l'état des routes, on le voit pour l'instant en Belgique avec le dégel!

Plutôt pas mal, non?

Déjà lu?