"Qu'ils ne disent pas qu'ils n'ont rien eu": au tour de Mamie Rock de s'exprimer sur l'affaire Johnny Hallyday

Elyette Boudou, la grand-mère de Laeticia, s'est exprimée pour la première fois sur la guerre qui déchire la famille Hallyday autour du testament du chanteur. Face aux critiques, celle que Johnny surnommait "Mamie Rock" se défend d'avoir semé la pagaille dans l'héritage du rockeur, au bénéfice de Laeticia. Si l'octogénaire tenait les rennes du business, c'était juste pour "rendre service".

Les langues se délient jour après jour sur les tensions vives qui existaient au sein de la famille Hallyday. Plusieurs proches des enfants aînés du rockeur se sont déjà exprimés sur la bataille juridique qui les oppose à Laeticia, seule héritière inscrite dans le testament. Tous sont sur la même longueur d'onde pour dire que la dernière femme de Johnny compliquait les rapports entre Laura, David et leur père et a peut-être exercé une forme d'influence sur son époux.

Mais Elyette Boudou, la grand-mère paternelle de Laeticia, n'est pas de cet avis. La vieille dame, que Johnny Hallyday surnommait affectueusement "Mamie Rock", s'est exprimée pour la première fois depuis l'éclatement médiatique de l'affaire, dans une interview au média français Midi Libre.

"Pour rendre service"

Elle explique, tout d'abord, comment elle s'est retrouvée, à partir de 2012, à la tête d'une bonne partie du business Hallyday, tout en ayant aucune expérience dans la gestion commerciale. Car, en plus de vivre avec le couple et d'être omniprésente dans leur vie, Mamie Rock dirigeait Mamour SARL, Pimiento Music, Navajo EURL, SCI SLJ, puis Artistes et Promotion. Toutes des sociétés qui géraient les concerts, tournées, droits d'auteur, produits dérivés et même l'immobilier du défunt chanteur.

Boulot pour lequel Elyette Boudou se défend de n'avoir jamais touché un rond. "Moi, j'ai été là parce qu'on me l'a demandé, pour rendre service, mais je n'ai jamais encaissé vingt sous!", affirme-t-elle. "Ce n'est pas moi, c'est l'avocat qui gère [les sociétés]. Moi, Johnny m'avait demandé, je lui avais dit oui mais à condition de ne pas payer d'impôts. Et l'avocat m'avait dit 'non Madame, vous ne paierez pas d'impôts'", ajoute-t-elle.

"Je ne leur parle pas"

Face aux critiques qui ont fusé, Mamie Rock explique également comment le frère de Laeticia, Grégory Boudou, est devenu l'exécuteur testamentaire de Johnny: "Figurez-vous que ma petite fille m'avait mis moi, sur le papier. Je lui ai dit: 'tu sais moi Laeticia, c'est pas que je ne veux pas, mais je ne suis pas jeune, je vais avoir 83 ans au mois de juillet, il risque de m'arriver quelque chose. Il vaut mieux que tu mettes quelqu'un de plus jeune. C'est là qu'elle a pris son frère. Mais c'est tout, ça s'arrête là, il n'est pas sur le testament ni rien, simplement s'il arrive quelque chose à sa sœur il s'occupera des petites."

Enfin, concernant ses rapports avec David Hallyday et Laura Smet, l'octogénaire n'y va pas par quatre chemins: "Je ne leur parle pas". Elle est stupéfaite qu'ils contestent le testament de leur père en justice. "Ils ont eu beaucoup de choses. Qu'ils ne disent pas qu'ils n'ont rien eu. Quand on était allé à Monaco, (...) David a demandé un million d'euros à son père et son père lui a donné un million d'euros, et ça il ne le dit pas", raconte-t-elle. Argent qu'il avait besoin parce que "son beau-père n'était pas encore décédé" et que donc "il n'avait pas encaissé", tacle-t-elle au passage le fils du chanteur.

Des déclarations qui ne manqueront pas d'attiser encore davantage les tensions familiales...

Déjà lu?