On y est presque: le virement instantané 24h/24 et 7j/7, c'est pour le mois de novembre!

Dans un monde de l'instantané, le secteur bancaire devait lui aussi pouvoir s'adapter. Ce sera le cas en nombre prochain avec l'arrivée des virements instantanés, aussi bien la semaine que le week-end, la nuit ou le jour et même les jours fériés. La Belgique va clairement passer dans une autre dimension. Elle sera même un des premiers élèves de la classe européenne.

Vendredi soir. Ton virement n'est toujours pas arrivé. Tu te dis que tu vas encore pouvoir passer un week-end à attendre, que tu n'auras rien avant lundi et que tu vas devoir encore te débrouiller. Tout le monde a déjà connu ce genre de situations.

Ce ne sera plus le cas en novembre prochain, écrit Le Soir ce mercredi matin. Le virement instantané "garanti en quelques secondes, 24h24 et 7j/7" va nous changer la vie.

Pas une première, mais pas loin

Et si la Belgique n'est pas le premier pays du Vieux continent à proposer un tel service (Suède, Danemark, Royaume-Uni, Pologne et Suisse), elle joue "un rôle de pionnière en la matière", explique à ce sujet Rodolphe De Pierpont, porte-parole de Febelfin, la fédération du secteur financier. Les plus grandes banques du pays devraient être au rendez-vous (une vingtaine d'enseignes).

Et si cette nouvelle fonction sera bien utile pour les particuliers, ce sont les PME qui en bénéficieront le plus: "Cela améliorera la trésorerie et facilitera la comptabilité des petites entreprises et des indépendants", se félicite l'Union des classes moyennes, toujours dans Le Soir.

Si le virement instantané n'était pas encore possible, c'était avant tout pour des raisons de sécurité bancaire et puis cela demande de mettre en place une nouvelle infrastructure technique. En fait, le seul bémol que l'on retrouve dans cette révolution (osons le mot), c'est le fait que ce service pourrait ne pas être gratuit.

Interrogées par Le Soir, les plus grandes enseignes belges ont dit qu'il était trop tôt pour se prononcer. Il s'agit apparemment de cuisine interne et tout reste donc confidentiel. Mais il est à parier que dans le secteur bancaire, rien n'est jamais gratuit.

Déjà lu?