Ça devait arriver: une voiture autonome d'Uber tue une piétonne aux États-Unis

Une piétonne a été tuée, renversée par une voiture autonome d’Uber dans la ville de Tempe, en Arizona. La firme a annoncé qu'elle suspendait ses essais. 

La piétonne traversait hors des passages piétonniers en poussant une bicyclette lorsqu’elle a été renversée par le véhicule. Elle a été transportée à l’hôpital, où elle est morte de ses blessures.

La voiture était en mode de conduite autonome, mais un conducteur se trouvait au volant.

“Il est très clair qu’il aurait été difficile d’éviter cette collision dans n’importe quel mode [autonome ou humain] étant donné la manière dont elle [la piétonne] est apparue hors de l’ombre directement sur la route”, a déclaré la cheffe de la police locale, Sylvia Moir, après avoir visionné des vidéos prises de la voiture.

Une voiture autonome de Tesla avait aussi été impliquée dans un accident

S’il s’avère que ce décès a été causé par une erreur du logiciel de conduite d’Uber, ce serait une première aux Etats-Unis. En 2016, une voiture Tesla dont la fonction de pilotage automatique avait été enclenchée avait provoqué un accident mortel en Floride. Selon Tesla, une forte luminosité ce jour-là aurait empêché le logiciel de détecter la présence d’un camion, et le système de freinage d’urgence ne se serait pas déclenché. Cependant, le conducteur avait auparavant ignoré plusieurs avertissements du logiciel qui lui demandait de remettre ses mains sur le volant.

De plus, Tesla répète à l’envi que la fonction de pilotage automatique de ses véhicules n’est qu’un assistant à la conduite, et qu’il ne dispense en aucun cas le conducteur d’être vigilant. C’est une posture totalement différente d’Uber, qui ambitionne par contraste de concevoir des voitures totalement autonomes.

Aux États-Unis, plusieurs entreprises, dont Waymo (Google), Cruise, et Uber, sont actuellement phase d’essais avec des centaines de véhicules autonomes. Celles-ci ont été impliquées dans des accidents, mais jusqu’ici, aucun d’eux n’avait fait de victimes.

Uber suspend ses essais

Suite à cet accident, Uber a annoncé qu’elle suspendait tous ses essais de voitures autonomes.

Selon Raj Rajkumar, qui dirige le laboratoire de conduite autonome de l’Université de Carnegie Mellon, très avancée dans ce domaine, tous les constructeurs devraient suivre son exemple, car la technologie n’est pas prête. “Ce n’est pas comme un bug sur un smartphone. Des gens peuvent être tués. Les firmes doivent prendre cela en considération. La technologie n’est pas encore là”.

Selon Rajkumar, les constructeurs font montre d’une confiance excessive, parce que les voitures ont parcouru des milliers de kilomètres, et que jusqu’à présent, il n’y avait eu qu’un seul accident fatal.

Déjà lu?