Trump, président des États-Unis des drogués, demande la peine de mort pour les dealers

Donald Trump va présenter ce lundi un plan pour lutter contre l'épidémie de drogue qui affecte actuellement les États-Unis. Le nombre de décès causés par une overdose aux États-Unis a déjà augmenté de près de 20% au cours de la dernière année. Il y en aurait 66.000 selon certaines estimations, soit une toutes les huit minutes. Mais le nombre réel serait beaucoup plus élevé.

Un porte-parole de la Maison Blanche a déclaré hier soir aux journalistes que le ministère de la Justice "demanderait la peine de mort contre les trafiquants de drogue quand c'est approprié en vertu de la loi actuelle". Parce que, selon Trump, les dealers de drogues ont parfois des milliers de morts sur leur conscience.

Trump va présenter son plan aujourd'hui dans le New Hampshire, un état qui fait face à un problème de drogue majeur. Trump a souvent dit que les trafiquants de drogue devraient être condamnés à mort, mais c'est la première fois que cette politique sera adoptée. On ne sait pas encore comment cela va être mis en pratique car tous les États américains n'ont pas recours à la peine de mort.

Le Congrès américain a récemment alloué six milliards de dollars pour lutter contre la crise de la drogue. Trump veut utiliser cet argent dans, entre autres, la prévention, l'information et une campagne de publicité à grande échelle afin d'aider les toxicomanes à trouver du travail.

Pour la première fois dans l'histoire, l'overdose est la principale cause de décès chez les Américains de moins de 50 ans. Aux États-Unis, plus de gens meurent de la drogue que par balles, dans un accident de circulation ou même du sida, lorsque cette crise était au plus fort dans les années 1990.

En 1980, moins de 8.000 Américains sont morts d'une overdose de drogue. En 1992, ce nombre dépassait les 10.000 pour la première fois. En 2000, ce chiffre était de 20.000. Cinq ans plus tard, il était déjà de 30.000 et en 2010, il était de 40.000. Depuis, nous sommes à 70 000.

Héroïne de synthèse

Ce chiffre est sous-estimé, car il ne tient compte que des décès liés aux drogue qui sont officiellement enregistrés. Le nombre réel dépasse facilement les 25%.

Environ 17.000 Américains meurent chaque année suite à une consommation de cocaïne et de méthamphétamine en cristaux. Le reste des décès est dû à une consommation de dérivés d'opium. Depuis l'invasion de l'Afghanistan, le problème de l'héroïne a énormément augmenté, mais cela n'est rien comparé aux ravages causés par les morphinomimétiques de synthèse.

En Amérique, une véritable épidémie de fentanyl fait rage. La drogue a causé plus de 30.000 décès aux États-Unis l'année dernière, deux fois plus que l'année précédente, et c'est maintenant la drogue aux États-Unis qui cause le plus de décès, bien plus que l'héroïne passée numéro deux.

Le fentanyl est un morphinomimétiques, un analgésique avec un effet semblable à celui de la morphine, mais beaucoup plus fort. Il est utilisé, entre autres, dans les opérations et est également administré à des patients en phase terminale souffrant de douleurs intenses. Il se prend, entre autres, par injection, en pilule, en spray nasal ou en patch.

Aux États-Unis, les médecins prescrivent des médicaments forts et dangereux sans trop de difficultés ou sans justifications médicales car l'industrie pharmaceutique est soumise à moins de règles qu'en Europe. Les pharmaciens américains dépensent des millions en publicités diffusées à la télévision et ils parviennent à convaincre les médecins avec des représentants particulièrement doués et de grosses sommes d'argent.

Les médecins poursuivent également des objectifs de vente et des contrôles stricts sont effectués pour savoir ces objectifs ont été atteints. En conséquence, il arrive que certains patients n'ayant aucunement besoin de ces pilules s'en voient quand même prescrire. Des équipes spéciales offrent même des compensations aux assureurs afin de cacher les plaintes des patients.

Aux États-Unis, environ 250 millions d'ordonnances d'opiacés sont émises chaque année. C'est presque un pot et demi de pilules par Américain.

Mais ils sont maintenant massivement produits maintenant pour le circuit non médical, particulièrement en Chine. Le fentanyl est 50 à 100% plus puissant que la morphine, et donc immensément plus addictif et dangereux. Le nombre de décès causés par le fentanyl aux États-Unis a augmenté de 540% au cours des trois dernières années.

Laboratoires clandestins

La brigade anti-drogue des États-Unis, la DEA, a fait mention du fentanyl il y a seulement quelques années, lorsqu'elle a découvert que les cartels de drogue mexicains commençaient à le transformer en héroïne.

Entre temps, d'immenses quantités ont été interceptées. Contrairement à l'héroïne, dont la base d'opium brut est récoltée dans les vallées montagneuses reculées d'Afghanistan, le fentanyl est fabriqué dans des laboratoires clandestins utilisant des produits chimiques relativement bon marché.

Partout aux États-Unis

Le produit arrive aux États-Unis depuis n'importe où. Environ 80% du fentanyl confisqué dans la région de New York semble avoir été expédié par le cartel mexicain Sinaloa. Le fentanyl provient de laboratoires en Chine et est expédié via le Mexique, mais pas uniquement, à en croire d'autres saisies aux États-Unis.

Les quantités interceptées par la DEA sont révélatrices de l'ampleur du problème. Il y a quelques semaines, par exemple, 40 kg de fentanyl ont été trouvés chez des concessionnaires dominicains à Philadelphie. 40 kilos, c'est énorme, sachant que 330.000 doses peuvent être faites à partir d'un kilogramme.

L'un des problèmes du fentanyl est que jamais aucune drogue aussi dangereuse n'a déjà été aussi rentable. Produire un kilo coûte quelque chose comme 5.000 euros. Il est vendu à des dealers aux États-Unis pour 55.000 euros. Et ils obtiennent facilement 20 fois plus que ça en le revendant en rue.

Produire du fentanyl est non seulement bon marché mais en plus, il ne faut pas s'embêter avec les récoltes. Et: "Vous payez la même chose pour quelque chose qui est environ 100 fois plus puissant, alors pourquoi acheter de l'héroïne?" disent-ils à la DEA. "L'héroïne ne pourra plus jamais rivaliser avec le fentanyl."

Symptômes de sevrage

Et ce, quelque soit la qualité de l'héroïne. À cause de la concurrence entre les deux drogues, les dealers d'héroïne ont augmenté la pureté de leur héroïne. Celle-ci est actuellement de 93%, contre 63% en moyenne il y a deux ans.

Comparé à l'héroïne, disent les toxicomanes, le trip de fentanyl est intense et immédiat. Les overdoses arrivent très souvent, le retour est brutal et les symptômes de sevrage sont longs et douloureux (tu es malade comme un chien pendant parfois un an et demi).

Et comme la tolérance se fait rapidement, la dépendance au produit augmente rapidement.

D'autres obstacles

En plus du pouvoir effrayant du fentanyl, deux facteurs connexes rendent encore plus difficile la lutte contre la drogue: l'absence d'un vendeur unique et la facilité avec laquelle des variantes du médicament peuvent être produites.

Dans le passé, les médicaments vendus dans une zone donnée étaient susceptibles d'être contrôlés par une seule famille criminelle ou un cartel facile à cerner. Ce n'est pas le cas du fentanyl.

En octobre de l'année passée, la simple demande d'un échantillon a révélé que 12 sociétés chimiques chinoises étaient prêtes à livrer du fentanyl via le web pour plusieurs milliers d'euros par kilo. Sans poser aucune question.

Comme c'est une drogue de synthèse, le fentanyl est également relativement facile à modifier. Chaque modification subtile dans la formule permet aux fabricants en Chine de, par exemple, facilement rester dans les limites de la législation.

"Crazy dangerous"

Le carfentanil est l'une de ces variantes qui est 100 fois plus forte que le fentanyl. Fin septembre, dans une belle maison située dans un beau quartier de la banlieue de Toronto, 33 armes automatiques ont été trouvées lors d'une descente de police. La découverte était purement une coïncidence, les services d'urgence avaient réagi au lancement d'une alarme d'empoisonnement au CO2.

Au sous-sol de la maison bien entretenue de Liatris Drive, à Pickering, il y avait 53 kilos de poudre blanche. Entre temps, il est apparu que 42 kilos de cette poudre blanche étaient du carfentanil.

Le carfentanil est décrit par la brigade anti-drogue américaine, la Drug Enforcement Agency des États-Unis (DEA), comme "follement dangereux". Le fentanyl est déjà un énorme problème, mais le carfentanil est beaucoup beaucoup plus addictif et plus puissant. Nous parlons de choses qui sont 10.000 fois plus puissantes que la morphine.

Pour les éléphants

Le carfentanil a été synthétisé en 1974 par une équipe de chimistes de Janssen Pharmaceutica à Beerse, dans la province d'Anvers, parmi lesquels se trouvait Paul Janssen. Il est commercialisé sous le nom commercial Wildnil comme anesthésique général pour les très gros animaux, tels que les éléphants.

Le carfentanil est si dangereux pour les gens que ces dernières années, des voix se sont élevées pour le considérer comme une arme de destruction massive. Avec raison: il est relativement facile à obtenir en grandes quantités dans sa forme commerciale et il est également facile à créer par, par exemple, des États voyous et des groupes terroristes.

176 toxico morts en six jours. Dans une ville

L'année dernière, des rumeurs ont décrit la façon dont le carfentanil aurait frappé les milieux des toxicomanes. Des responsables en Amérique du Nord ont commencé à avertir que l'on consommait de l'héroïne et d'autres drogues, et que cela expliquait le nombre nettement accru de surdoses avec décès.

On peut déjà tuer quelqu'un avec une quantité de carfentanil aussi petite qu'un grain de sable. Dans la ville américaine de Cincinnati, 174 toxicos sont mortes en à peine six jours parce qu'ils avaient consommé des drogues réduites en carfentanil.

Déjà lu?