Désolé de te décevoir, mais c'est confirmé: tes parents ont bien un enfant préféré

Oui, les parents ont bien un petit chouchou parmi leurs enfants. C'est ce qui ressort de sondages menés en ligne. Indices: si tu n'es pas l'aîné ou le petit dernier, tu te fais enfler.

"Je suis sûr qu'il préfère mon frère/ma sœur/leur chien que moi" (raye la mention inutile): avoue, si tu as des frères et sœurs, cette pensée t'a déjà sûrement traversé l'esprit concernant tes parents. Car on a déjà tous connu ce sentiment d'injustice, persuadé que nos parents avaient un petit chouchou (et que ce n'était pas nous).

Le chouchou? Le petit dernier

S'ils t'ont toujours assuré le contraire, tu pourras leur balancer les résultats d'un sondage mené sur les sites anglais Mumsnet et Gransnet (dédiés aux parents et aux grands-parents, oui), auquel un peu moins de 3.000 personnes ont répondu.

Ainsi, 23% des parents interrogés avouent avoir un chouchou parmi leurs progénitures. C'est encore pire pour les grands-parents: 42% ont une préférence aussi! Et le vainqueur est... le petit dernier. Pour 56% des parents interrogés, c'est leur dernier enfant qu'il préfère. Mais leur préférence va aussi à leur premier enfant dans 26% des cas. Chez les grands-parents, c'est leur premier petit-enfant qui a la faveur des sondés dans 39% des cas.

Mais comment un enfant devient le préféré de ses parents ou de ses grands-parents? Pour 61% des sondés, c'est celui qui est le plus facile à vivre par rapport à ses frères et sœurs, ou celui en qui ils se reconnaissent le plus pour 41%. Dans plus de 50% des cas, c'est l'enfant qui fait le plus rire ses parents ou ses grands-parents qui devient leur chouchou.

Heureusement, pour 75%, ce n'est pas sain de montrer cette préférence et ils assurent qu'ils ne font pas de distinction entre les enfants... Mais ce qu'on retient, c'est que si tu fais partie d'une famille de 3 enfants et que tu es celui du milieu, tu te fais bien enfler, oui. Désolé.

Déjà lu?