Pas la peine de devenir végétarien tout de suite: seuls deux produits sont concernés par le scandale Veviba

Le scandale sanitaire Veviba vient à peine d'éclater que Delhaize et Colruyt retiraient expressément de la vente tous les produits issus de l'abattoir en question. Et si c'était par mesure préventive,  il faut tout de même relativiser: concrètement, deux produits seulement seraient potentiellement à risque pour le consommateur. 

Suite à des perquisitions menées la semaine passée chez Veviba, l'entreprise spécialisée en viande de Boeuf de Bastogne, l'Afsca a décidé jeudi matin de retirer les agréments de l'entreprise.

Aussitôt, Delhaize et Colruyt ont annoncé suspendre la vente de ces produits dans leurs rayons, et si Delhaize s'est vu radical en décidant de stopper net sa collaboration avec l'entreprise, Colruyt a en revanche juste voulu prendre ses précautions en attendant d'en savoir plus. C'était peut-être la meilleure attitude à adopter puisqu'en fait, selon l'Afsca, il n'y aurait que deux produits concernés par le scandale: la viande hachée et la queue de vache.

Seul l'atelier de découpe est suspendu

En effet, lors de ce contrôle, deux volets ont été analysé: d'un côté l'abattoir, de l'autre, l'atelier de découpe et les frigos. Et celui qui pose problème, c'est précisément le deuxième volet. Ce qui signifie que l'abattoir peut continuer à fonctionner et que donc tous les produits qui viennent de là ne sont pas pointés du doigt. L'Afsca se veut rassurante et précise que cela ne concerne en fait que la viande congelée.

Et comme le rappelle René Collin à La Capitale ce matin, "en Belgique, 80% de la viande consommée est fraîche". En réalité donc, la viande fraîche, en dehors du haché peut toujours être consommée jusqu'à preuve du contraire, sans qu'il y ait un risque pour le consommateur. Néanmoins, si une grande partie des produits ont été retiré, c'est simplement préventivement en attendant des consignes plus précises de l'Afsca.

Pas de risques directs pour la santé

D'autant qu'en plus, selon Herman Diricks, le grand patron de l’Afsca, "cela ne représente pas directement un risque pour la santé", expliquait-il au RTL info de 19h jeudi soir: "la viande qui est congelée plus longtemps peut perdre du goût et son odeur peut être différente à la cuisson". En revanche, ce pour quoi il faudrait être plus prudent, c'est bien la viande hachée, puisque des morceaux de carcasse destiné à l'alimentation animale se sont retrouvés hachés dans la viande pour humain vendue dans ces magasins. Ce qui veut dire que potentiellement, le haché pourrait contenir des bactéries toxiques. Mais de là à ne plus avaler un morceau de viande, il faut relativiser et surtout, attendre toutes les dispositions de l'Afsca.

Déjà lu?