Stop aux clichés: ces chiffres prouvent que les femmes sont moins des dangers publics en voiture que les hommes

Qui a dit que les femmes étaient moins bonnes conductrices que les hommes? Si beaucoup le pensent encore, une nouvelle étude de l'institut Vias vient prouver que le contraire. Désolé pour les machos!

"Femme au volant, mort au tournant": quelle conductrice n'a jamais entendu ce "proverbe" à la con? Les clichés sur les femmes au volant ont la vie dure. Sauf que mesdames, la prochaine fois qu'un macho viendra vous taxer de "chauffarde" ou de "danger public" sur la route, vous pourrez lui balancer au visage l'étude de l'institut Vias.

"Notre étude tord effectivement le cou à tous les préjugés sur la conduite des femmes", commente Benoît Goard, porte-parole de Vias, dans la DH. "Non seulement les femmes sont moins impliquées dans les accidents que les hommes mais les femmes ont moins de PV, mettent plus leur ceinture, boivent moins et téléphonent moins au volant que les hommes. Les hommes devraient prendre exemple sur elles."

Moins d'accident graves

Car les chiffres ne mentent pas. Vias s'est concentré sur les différences entre les hommes et les femmes dans trois domaines: l’implication dans les accidents, les amendes et condamnations reçues et le comportement dans la circulation (alcool, ceinture, vitesse et GSM au volant). Et à chaque fois, les femmes se révèlent meilleurs que les hommes. Dans toutes les catégories.

Les femmes sont par exemple moins impliquées dans des accidents graves que les hommes: elles ne représentent que 43% des victimes de la route (tués ou blessés). Un chiffre qui descend à 37% si on ne compte que les conductrices, explique Vias. Un accident causé par une femme se solde aussi deux fois moins souvent par un décès (conducteur ou passager). Une preuve de leur prudence au volant.

Fous du volant

D'autres chiffres font très mal aux conducteurs. Par exemple, 3 personnes sur 4 sanctionnées au tribunal pour une infraction au code de la route sont des mecs. Il faut dire que les hommes mettent moins souvent leur ceinture que les femmes (90,4% contre 93,5% pour les conductrices), ou qu'ils utilisent plus leur GSM au volant (2,4% de femmes l'utilisent contre 3,6% des hommes).

Même chose concernant les limitations de vitesse: 73% des hommes affirment rouler à 140 km/h sur autoroute contre 54% des femmes interrogées. 64% des hommes assument dépasser de plus de 20 km/h les limitations de vitesse dans tous les cas, contre 50% des femmes... "La probabilité qu’un homme conduise en ayant dépassé la limite légale en matière d’alcoolémie est 4 fois plus élevée que pour les femme" explique également Vias histoire d'enfoncer un peu plus le clou.

Alors, qui sont les plus dangereux sur la route maintenant?

Déjà lu?