"On ne peut pas plaire à tout le monde": Tara a dit bye-bye à Top Chef et s'en fout des haters

Cette cinquième semaine de Top Chef aura été fatale à Tara. La dernière femme en lice a été éliminée, au grand dam d'Hélène Darroze, qui a perdu un premier membre de l'équipe rouge, mais pour la plus grande joie de beaucoup d'internautes, qui ne supportaient pas Tara. Des critiques qui laissent insensible la jeune femme: elle a de grands projets pour la suite comme elle nous l'explique.

Il n'y a plus de femmes dans cette saison de Top Chef. Après Ella, qui n'est pas allée plus loin que la première émission, et Justine, éliminée la semaine dernière, c'est Tara, dernière représente de la gente féminine, qui a quitté les cuisines de l'émission. "Je ne m'attendais pas à partir ce jour-là", nous avoue la jeune femme de 25 ans au téléphone.

"J'aurais aimé que ça dure plus longtemps"

Il faut dire qu'elle avait le talent et la technique pour aller plus loin. Mais leur plat à elle et Geoffrey à base de langue de bœuf n'a été mis qu'à la troisième position par les enfants à l'issue de la première épreuve. Puis elle s'est plantée lors de l'épreuve du dessert au citron. Et les chefs n'ont pas choisi son plat à base de moules lors de l'épreuve de la dernière chance, préférant celui d'Adrien, tout aussi raté mais peut-être moins bordélique.

"C'était difficile pour moi. Je me suis donnée à fond", se désole Tara, qui s'était fait opérer de la main quelque temps avant l'émission, même si cela n'a pas eu l'air de la gêner. "C'était une très belle expérience. Ce n'était pas dans mes plans de faire Top Chef. Mon but c'était de ne pas sortir à la première épreuve surtout. Puis je me suis retrouvée comme la dernière femme dans l'émission, et on se prend vite au jeu... Ça a réveillé quelque chose en moi et j'aurais aimé que ça dure plus longtemps."

Un caractère bien trempé

C'est justement ce caractère un peu trop trempé qui n'a pas fait l'unanimité auprès des téléspectateurs. Attaquée sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines, Tara assume sa forte personnalité: "Quand j'ai commencé la cuisine, j'étais super gentille, je ne m'imposais pas du tout. C'est quelque chose que j'ai appris avec ce métier. Quand on est une femme, qu'on est jeune, on passe inaperçue. Je suis du genre à toujours me battre pour ce que je pense".

Quant aux critiques, elle s'en fout: "Je n'accorde pas trop d'importance aux critiques. J'ai reçu beaucoup plus d'encouragements et de commentaires positifs que de choses négatives. Mais on ne peut pas plaire à tout le monde, c'est normal." Tara préfère même rire de son attitude par moment, comme la fois où elle a réclamé un salsifis lors de l'épreuve de cette foutue boîte noire: "Des fois c'est un peu avantageux d'être une femme. Ça va, on est tellement désavantagées, donc il faut parfois en profiter!"

De grands projets... à la télé?

Elle rassure toutefois: non, ce n'était pas la guerre dans l'équipe rouge malgré plusieurs prises de têtes avec ses coéquipiers. "On était tous amis, franchement. Notamment avec Thibault, c'est l'un de mes amis les plus proches à Top Chef. C'est vraiment quelqu'un que j'apprécie vraiment. C'est normal que tout ne soit pas tout rose tout beau tout le temps."

Repartie à New York après son élimination, elle espère que Top Chef va lui ouvrir de nombreuses portes. "Top Chef était un cadeau qui n'est pas donné à tout le monde. J'aimerais bien travailler dans les médias, avec des shows sur internet ou à la télévision, ce genre de choses", nous explique-t-elle. "Je travaille pour ça, il n'y a rien de sûr à 100% donc je préfère ne pas trop en parler, mais j'espère pouvoir en dire plus bientôt!"

Désolé pour les haters, mais on n'a peut-être pas fini de voir Tara à la télévision!

Déjà lu?