Vers l'infini et l'au-delà! Tiens-toi prêt, la 4G débarque bientôt sur...la Lune

Après la Terre, les télécoms ont décidé de conquérir la Lune! Alors si tu habites un bled isolé, c'est le moment d'envisager à migrer sur la Lune. En effet, Vodafone s'associe à Nokia pour déployer un réseau 4G sur la lune pour 2019, histoire de faciliter la communication entre les engins lunaires. 

La 4G est désormais disponible presque partout sur Terre. Sauf dans 39 communes wallonnes où les habitants ne sont toujours pas reliés à une connexion décente et fiable. Mais avant d'aller augmenter les débits dans ces zones rurales, la 4G devrait débarquer très bientôt sur...la Lune.

"Mission to the Moon"

Non tu ne rêves pas! C'est Vodafone et Nokia qui s'associent pour déployer ce réseau qui devrait être fonctionnel d'ici 2019. L'opération, nommée "Mission to the Moon", sera menée par la société allemande PTScientists. Elle prévoit l’atterrissage sur la Lune d’un module ALINA ainsi que le déploiement de deux rovers, qui partiront sur le site d’atterrissage de la mission Apollo 17, effectuée par la NASA en 1972. L'idée n'est pas de permettre aux astronautes en mission de surfer tranquillement sur internet, il s'agit en fait de faciliter la communication entre deux engins lunaires.

Cinquante ans après le premier pas de Neil Armstrong, on aura donc l'occasion de retourner virtuellement sur le site d'atterrissage d'Apollo 17. Une grande première puisqu'une telle technologie devrait permettre la retransmission, en direct et en haute définition, d'images de la surface lunaire. Dans un communiqué, le PDG du groupe PTScientists, Robert Böhme, explique qu'une telle avancée est nécessaire: "C'est un premier pas crucial dans l'exploration durable du système solaire. Si nous voulons un jour quitter la Terre, nous devons développer des infrastructures de ce type hors de notre planète d'origine".

Décollage immédiat

Si les premiers tests indiquent que le réseau 4G pourra fonctionner là-bas sur la même bande fréquence que celle utilisée sur Terre, à savoir 1.800 MHz, il faut cependant que Nokia réduise son module de connexion, qui pèse actuellement 5 kilos, pour qu'il ne pèse finalement plus qu'un kilo. Mais si tout se passe comme prévu, cela ne devrait pas être bien compliqué. Le décollage de la fusée Falcon9 de SpaceX, à bord duquel les modules seront chargés, est prévu l'année prochaine depuis Cap Canaveral aux États-Unis. Décidément, on n'arrête pas le progrès si désormais même le signal internet s'exporte au-delà des frontières terrestres...

Voici la vidéo de présentation de la mission:

 

Déjà lu?