Encore une qui lâche Trump: Hope Hicks, directrice de la communication, démissionne

À 29 ans, Hope Hicks a été modèle, directrice de la communication de la Maison Blanche et conseillère du président Donald Trump. Mercredi, après avoir été auditionnée sur l'affaire de l'ingérence russe dans les élections américaines, elle a annoncé qu'elle quittait son poste.

La directrice des communications de la Maison Blanche Hope Hicks est l'une des assistantes les plus anciennes et les plus proches du président Donald Trump. En quelques années, elle est passée de la Trump Organisation jusqu'à un niveau de pouvoir très élevé et convoité à Washington.

Mais mercredi, après avoir réussi à garder un profil bas tout au long de son ascension dans le monde politique, l'ex-mannequin a annoncé qu'elle démissionnait. C'était la quatrième personne à occuper la fonction de directrice des communications de la Maison Blanche depuis le début de la présidence de Trump. Avant elle, c'est le fulgurant Anthony Scaramucci qui avait fait un passage éclair à ce poste.

L'affaire russe?

Hicks quitte son poste un jour après avoir témoigné devant le House Intelligence Commitee, une commission dépendant directement de la Chambre des représentants aux États-Unis. Elle était interrogée à huis clos dans le cadre de l'affaire des ingérences russes dans les élections américaines. Elle a expliqué à la commission avoir fait de pieux mensonges dans l'exercice de ses fonctions mais que ceci n'avait aucun rapport avec sa démission.

Selon CNN, cette démission serait liée à un scandale impliquant Rob Porter, un avocat qui a fait un passage à la Maison Blanche et auquel Hicks aurait apporté son aide. Suite au départ de Hicks, Trump risque de se sentir bien seul. Depuis trois ans, la femme de 29 ans était toujours à ses côtés, autant durant les élections que pendant son mandat agité.

Déjà lu?