Le prince Laurent a tranché: il veut défendre publiquement sa dotation devant les députés

Le prince Laurent pourrait perdre 15% de sa dotation pour n'avoir pas respecté le règlement. Il refuse de perdre ces 47.000 euros annuels et souhaite défendre publiquement ses intérêts devant les députés. On attend la réponse de la Chambre des représentants ce mercredi.

Se défendre oralement et publiquement devant un parterre de députés, ce n'est pas chose aisée. Mais c'est pourtant l'option qu'ont choisi le prince Laurent et son avocat pour convaincre la Chambre de ne pas lui retirer 15% de sa dotation.

L'avocat du prince, Me Laurent Arnauts, a déclaré qu'il avait envoyé un courrier au président de la Chambre des représentants Siegfried Bracke (N-VA) pour que la défense puisse être publique et non en huis-clos ou par écrit, comme l'avait proposé les députés. Me Arnauts, qui représentera le frère du Roi, a précisé à La Libre qu'il espère obtenir "un débat aussi juridique et serein que possible".

Sanction

Pourquoi le prince Laurent doit-il défendre sa dotation? Cela a commencé l'année passée. Le frère du roi s'était rendu à une soirée avec des officiels chinois sans avoir l'autorisation du gouvernement. Il avait assisté au quatre-vingt-dixième anniversaire de l'armée chinoise vêtu de son costume militaire. Comme sanction, le gouvernement avait estimé qu'il devait lui retirer 15 % de sa dotation. Ce qui représente 47.000 euros annuels.

Le Prince et son conseil avaient le choix entre une défense orale et publique, une défense écrite ou une défense à huis clos. Ils ont opté pour la première. "Parce que la Chambre va statuer elle-même" sur la sanction, explique l'avocat à La Libre. "Et il y a un principe constitutionnel qui est la publicité des audiences. C'est une garantie qui, dans ce cas-ci, nous apparaît tout à fait indispensable. On ne peut pas accepter un précédent qui consisterait à juger quelqu'un à huis clos."

Pour traiter cette audition, une commission parlementaire devrait être mise en place. Seulement, le frère du Roi ne devrait pas apparaître, laissant le soin à son avocat de le représenter. La Chambre doit donner une réponse officielle à cette demande la semaine prochaine.

Déjà lu?