Le Belge roule-t-il trop vite? En 2017, la police fédérale a enregistré 1,6 million d'excès de vitesse

En 2017, la police belge a enregistré 27% d'excès de vitesse de plus qu'en 2016. Au total, les trois centres de traitement des amendes ont donc comptabilisé plus de 1,6 million d'infractions de vitesse. Ce chiffre en hausse s'explique notamment par la pose de nouveaux radars.

Le Belge roule-t-il comme un zinzin? En 2016, nous écrivions sur la base d'un rapport annuel de police que les Belges figuraient parmi les plus mauvais conducteurs d'Europe. En Belgique, 700 personnes meurent encore chaque année sur les routes. L'un des objectifs de la police est de faire tomber ce chiffre à 420 pour 2020 (et dans un monde idéal à 0).

Du coup, la police fédérale a installé de nouveau radars tronçons et surtout des LiDAR, cette arme de limitation massive. Les LiDAR, pour "light detection and ranging" ou télédétection par laser, sont ces grosses boîtes moches mais mobiles plantées en bord de route qui calculent automatiquement la vitesse d'une caisse à différents instants. Grâce à cette technologie puissante, la police a pu constater 1.601.629 excès de vitesse en 2017.

+27%

Comparé à 2016, cela représente une hausse de 27% de constat, hausse qui s'explique en partie par la pose de nouveaux radars tronçons et des LiDAR. Pour rappel, les radars tronçons enregistrent la vitesse d'un véhicule sur deux points bien précis afin de calculer la vitesse moyenne du véhicule. Avec eux, il est inutile de ralentir à proximité du radar pour accélérer par la suite (oui, oui, ça arrive à tout le monde...).

"Nous ne sommes pas là pour faire du contrôle à tout prix. Mais compte tenu du nombre de conducteurs qui ont une vitesse inadaptée ou excessive, nous devons réaliser des contrôles afin de modifier le comportement des automobilistes et atteindre l’objectif de 420 tués sur nos routes à l’horizon 2020", explique Christophe Brück, directeur opérationnel de la police fédérale de la route, à Sudpresse.

Sachant qu'une amende pour excès de vitesse, cela va de 60 euros à 2.750 euros, les 1,6 millions d'excès enregistrés par les trois centres de traitement des infractions de la police fédérale de la route (CRT de Namur, Gand et Anvers) représentent un gain de 96 millions à 4,4 milliards d'euros. De quoi racheter de nouveaux radars?

Déjà lu?