Le chant "Bella Ciao" revit grâce à La Casa de Papel mais quelles sont les origines de cette chanson révolutionnaire?

Tiens, Netflix a de nouveau réussi à faire le buzz grâce à une série. Après Stranger Things, c'est La Casa de Papel qui affole les "sérievores" sur la toile. Et si il y a bien un élément de la série qui fait parler de lui c'est la fameuse chanson "Bella Ciao". Depuis la diffusion de la série, des gens entonnent ce chant un peu partout. Mais au fait, elle vient d'où cette chanson? Petit cours d'histoire. 

Netflix a encore réussi son coup: diffuser une série qui fait le buzz. Depuis la diffusion de La Casa de Papel sur le service de streaming le 20 décembre dernier, la série espagnole inspire des centaines de personnes. Tu as sans doute vu ce genre de séquence sur internet: des personnes entonnent la chanson Bella Ciao un peu partout, un chant révolutionnaire que les héros de la série interprètent à plusieurs reprises.

Mais au fait, elle sort d'où cette chanson? Quelle est son histoire? On t'explique tout ça.

Fascisme

Les véritables origines de Bella Ciao (Adieu ma belle en français) sont assez floues. Ce qui est sur, c'est qu'elle a vu le jour en Italie dans le milieu ouvrier au début du 20ème siècle. Ce sont les "mondines", des femmes travaillant dans les rizières italiennes qui chantent cette chanson pour la première fois. Leur but était de dénoncer les conditions de travail difficiles de ces femmes obligées de travailler toute la journée le dos courbé et les pieds dans l'eau sous le regard des surveillants.

Mais c'est bien pendant la seconde guerre mondiale qu'elle devient vraiment populaire. En effet, ce chant est repris par la communauté antifasciste italienne dès 1944. Bella Ciao débarque dans les chansonniers après la chute du régime fasciste de Mussolini et lorsque l'Italie se joint aux forces alliées. Tout comme les mondines, les résistants voulaient célébrer leur liberté, libérés de Mussolini et de l'Allemagne nazie.

Reprise des révolutionnaires du monde entier

Progressivement, Bella Ciao sera reprise un peu partout dans le monde. En 1948, un groupe d'étudiants entonne le chant lors d'un rassemblement communiste à Berlin. Gros succès. Du coup, le chant est traduit dans plusieurs langues et devient l'un des symboles du mouvement communiste et des mouvements révolutionnaires en général. On le chante à Cuba, au Chili, en Espagne, en France et même en Belgique. À l'heure actuelle, Belle Ciao existe dans 60 langues différentes, preuve de son succès planétaire.

En Espagne, c'est Adolfo Celdran qui la chante pour la première fois sur un de ses albums sortis en 1969. Mais sous la dictature de Franco, l'album et la chanson seront censurés. Ce n'est jamais bon de pousser à la révolution dans une dictature. Depuis, plusieurs artistes espagnols l'ont reprise mais les derniers interprètes en date sont les braqueurs de La Casa de Papel qui la chantent en italien s'il vous plaît! Plus près de chez nous, en France, les mouvements d'extrême gauche se sont appropriés le chant et celui-ci est encore entonné dans des manifestations, par exemple lors des rassemblements de Nuit Debout.

En Belgique, les étudiants continuent de la chanter pendant la Saint-Verhaegen à l'enclos des fusillés où reposent 18 étudiants résistants exécutés pendant la Seconde guerre mondiale. Le PTB chante également Bella Ciao lors de leurs rassemblements et manifestations. Ce chant traverse donc les âges et reste plus que jamais un hymne à la résistance et aux révolutions qu'elles soient sociales, culturelles ou politiques et il est probable qu'il continue à être chanté dans les années à venir. Surtout quand des séries et des films comme La Casa de Papel ou Les fautes d'orthographes (voir vidéos ci-contre) continuent de le diffuser.

Déjà lu?