Ce pub anglais offre une réduction aux clients qui coupent leur téléphone et profitent du moment

Les clients qui ont le nez plongé dans leur smartphone au lieu de ripailler, les propriétaires du pub gallois The Fat Boar n'aiment pas trop ça. Pour décourager ce genre d'attitude, ils offrent une réduction de 25% aux clients qui éteignent leur appareil à l'entrée.

Comment faisaient nos arrière-grands-parents lorsqu'ils dînaient au restaurant? N'étaient-ils pas inquiets à l'idée que quelque chose se passe et qu'ils ne soient pas au courant? Et comment faisaient-ils pour meubler les blancs de la conversation? Il faut croire qu'il fût un temps où aller au restaurant sans smartphone était possible et que ça ne se passait pas trop mal.

Mark Finley et Jade Darlington, les gérants du restaurant/pub gallois The Fat Boar, sont de cet avis là. Pour vraiment profiter du moment passé dans leur établissement, ils cherchent à convaincre leur clientèle de ne plus surveiller leur smartphone lorsqu'elle est à table. Et pour ce faire, les gérants offrent une réduction de 25% sur la note des clients qui acceptent de mettre leur téléphone de côté pendant ce laps de temps.

Dans une boîte

Attention, on ne parle pas de laisser son téléphone sur la table afin de pouvoir y jeter un rapide et discret coup d'oeil lorsque personne ne regarde. Non, les téléphones seront enfermés dans des boîtes verrouillées sur les tables et les clés seront gardés par les serveurs.

"Les téléphones sont souvent une réelle source de distraction et nous empêchent de nous asseoir avec nos amis ou notre famille, simplement pour avoir une conversation", déclare Rich Watkin, le directeur du Fat Boar, "c'est pour ça que j'ai eu cette idée". Leur concept, nommé "Mobile Free Monday" ou "lundi sans téléphone", a été très bien accueillie par la centaine d'habitants du coin, souligne The Telegraph. Même si certains se sont demandés comment faire pour partager des photos de leur nourriture sur les réseaux sociaux.

Lundi sans addiction

L'intérêt pour la formule n'est pas étonnant: l'addiction au smartphone touche un nombre chaque fois plus élevé de personnes dans le monde. En 2017, les Britanniques passaient en moyenne 2 heures par jour sur leur smartphone. En France, 84% des 15-25 ans "souffriraient" de cette addiction. En Belgique, les utilisateurs consulteraient en moyenne leur appareil 34 fois par jour. Mais ce serait les Brésiliens les champions de l'addiction avec quasi 5 heures passées quotidiennement sur leur écran.

"Nous ressentons tous une certaine pression à vérifier constamment les mails, les médias sociaux, les SMS et tous les autres messages sur nos téléphones", ajoute Jade Darlington. "Si nous pouvons faire quelque chose pour encourager les gens à moins utiliser leurs téléphones (...) alors je pense que c'est une chose vraiment positive". Une idée pour les bars à Bruxelles?

Déjà lu?