Les vrais chevaux sauvages ont disparu de la surface de la Terre

Les scientifiques sont unanimes: il n'existe plus de chevaux sauvages sur notre Terre. Depuis toujours, on a pensé que les chevaux de Przewalski que l'on a trouvés originellement en Mongolie étaient des chevaux sauvages, les derniers, en fait. Mais une recherche ADN a prouvé le contraire. 

C'est une nouvelle comme on ne les aime pas. Les chevaux sauvages n'existeraient plus sur notre bonne vieille Terre. Des scientifiques ont réalisé une analyse ADN pour établir un arbre généalogique de la famille des équidés et ont publié les résultat le 22 février dans la revue Science.

Les chevaux de Przewalski, ces équidés robustes et au physique un peu différent des chevaux de chez nous ne sont pas des chevaux sauvages comme on l'a longtemps pensé. Après avoir analysé des ossements, les chercheurs ont découvert que ces chevaux d'Asie centrale avaient déjà été domestiqués, ce qui ne fait plus d'eux des chevaux sauvages.

Changement de statut pour les chevaux de Przewalski

Les scientifiques ont effectué des recherches archéologiques sur des sites au Kazakhstan (Botai et Krasnyi Yar) où ils ont découvert des preuves de domestication du cheval datant d'il y a plus de 5.000 ans. Ils ont en effet découvert que les chevaux étaient déjà utilisés à l'époque pour le transport et comme source de nourriture. Ces chevaux de Botai seraient les ancêtres des chevaux de Przewalski.

Pour le monde scientifique, il s'agit une grande surprise et d'une triste nouvelle. Mais si cette découverte indique que les chevaux de Przewalski, aujourd'hui espèce protégée, ne sont pas les derniers chevaux sauvages, les chercheurs insistent pour qu'ils soient toujours protégés comme une population de chevaux sauvages.

Déjà lu?