Apple veut acheter du cobalt avant que les producteurs de voitures électriques ne raflent tout

Apple a annoncé qu'il voulait se fournir directement en cobalt. L'entreprise américaine veut acheter "plusieurs milliers de tonnes" de métal directement auprès des sociétés minières au cours des cinq prochaines années. Le cobalt est une substance contenue dans les batteries de l'iPhone. Mais les producteurs de voitures électriques ont également besoin du cobalt.

Les investisseurs ont montr un intérêt croissant pour le cobalt ces dernières années, une matière première essentielle pour la production de batteries lithium-ion utilisées dans les iPhones et les batteries pour véhicules électriques. En raison du succès croissant des véhicules électriques, on craint maintenant une pénurie de cobalt. Il faut savoir que ce produit est principalement produit dans une région géopolitiquement très instable.

En prévision de cette pénurie, Apple a maintenant annoncé qu'il veut se fournir directement en cobalt. L'entreprise tech américaine veut ainsi acheter "plusieurs milliers de tonnes" de métal directement auprès des compagnies minières au cours des 5 prochaines années.

Le problème n'est pas la rareté

Le problème du cobalt n'est pas tant qu'il est rare mais qu'il est souvent extirpé dans des régions politiquement "troublées". Par exemple, les deux tiers de la production mondiale de minerai de cobalt sont extraits au Congo, où l'instabilité politique influence le prix du cobalt. Parmi les autres pays où l'on trouve du cobalt, il y a l'Afghanistan, la Chine, l'Australie, la Zambie, l'Australie et la Turquie.

© iStock

Amnesty International

Autre obstacle: le problème éthique. En 2016, Amnesty International a publié un rapport qui montrait que les grandes entreprises technologiques - telles qu'Apple - n'avaient pas peur d'acheter du cobalt dans des organisations faisant travailler des enfants. Apple a alors envoyé une réponse à l'ONG en affirmant qu'à l'avenir, elle ne travaillerait qu'avec des producteurs éthiques.

De plus, le fait qu'il n'y ait qu'un nombre limité d'entreprises qui creusent le minerai crée un déséquilibre entre la demande et l'offre. Cela a conduit à une bataille entre plusieurs multinationales: BMW, Volkswagen, Samsung pour n'en nommer que quelques-unes. Toutes ces entreprises veulent signer des contrats pluriannuels qui doivent leur permettre d'augmenter encore leur production dans les années à venir.

© Screenshot YouTube

8 grammes dans chaque iPhone et 216 millions d'iPhone par an

Le prix du cobalt a triplé au cours des 18 derniers mois et on estime que d'ici 2030, plus de 325.000 tonnes de cette matière seront nécessaires chaque année. En comparaison, en 2017 c'était "seulement" 55.000 tonnes.

Apple espère maintenant obtenir un meilleur contrôle sur la production en achetant directement dans les mines de cobalt. Mais l'entreprise veut surtout économiser sur le prix d'achat.

Les achats en vrac devraient au moins faire monter les prix. Dans un iPhone, on trouve en moyenne 8 grammes de cobalt et Apple a vendu plus de 216 millions d'exemplaires en 2017. Chaque dollar dépensé se traduit donc par un bénéfice de plusieurs millions de dollars.

Déjà lu?