Il y avait un garde armé à l'école de Floride. Mais il n'a pas osé rentrer pendant la fusillade

L'un des plans de Donald Trump est d'avoir plus de gens armés dans les écoles, de sorte que les tireurs fous puissent être découragés ou éliminés. Eh bien, il s'avère maintenant qu'il y avait un garde armé à l'école secondaire Marjory Stoneman Douglas à Parkland, en Floride, où 17 personnes ont été abattus par un ancien élève. Et il n'a rien fait.

Le garde armé, qui était présent lors de la fusillade à l'école de Floride, se tenait à l'extérieur du bâtiment et il est resté dehors lorsque le tireur Nikolas Cruz a opéré le massacre. La police a déclaré lors d'une conférence de presse que le gardien a entendu les tirs mais qu'il n'est pas entré. Selon le shérif, le garde aurait dû le faire pour tenter d'arrêter le tireur ou même tenter de l'abattre. La fusillade a duré au total six minutes.

Le shérif de Broward Scott Israel a déclaré qu'il avait suspendu le garde après avoir regardé des séquences vidéo montrant comment ce dernier avait réagi à la fusillade ayant fait dix-sept morts. "Ce que j'ai vu, c'est que l'agent est arrivé du côté ouest du bâtiment 12, a pris sa position, mais n'est jamais allé à l'intérieur."

23 rapports

Selon le shérif Israël, le massacre opéré par Cruz à l'intérieur a duré six minutes. Le garde est arrivé au bâtiment 90 secondes après que le tireur ait tiré ses premiers coups de feu. Et il est resté dehors durant plus de quatre minutes.

Depuis, le garde a démissionné. "Il aurait dû entrer, affronter le tireur et le tuer," a ajouté le shérif, expliquant ce que le garde aurait pu faire.

Le shérif a également ouvert une enquête sur deux agents qui avaient eu des rapports avec Cruz et son frère dans le passé. Les autorités cherchent à savoir si quelque chose auraient pu être fait afin d'éviter ce drame. Depuis 2008, le bureau du shérif avait reçu 23 rapports sur Cruz et son frère, selon le shérif.

Déjà lu?