Pourquoi les propriétaires d'Amsterdam ne vendent-ils pas leur maison, alors qu'ils pourraient se faire un max de blé?

À Amsterdam, l'immobilier a tellement grimpé qu'une maison vaut aujourd'hui 30 % de plus qu'en 2008. Et l'écart avec le reste du pays est encore plus criant. En 1998, un logement type était 20 % plus cher dans la capitale hollandaise qu'ailleurs aux Pays-Bas. Aujourd'hui, la différence est de 60 %.

Il semblerait donc intéressant de capitaliser sur la plus-value que de nombreux propriétaires d'Amsterdam ont déjà accumulée et de déménager ailleurs. Mais de façon remarquable, cela ne se produit pas souvent. Ainsi, il se vend relativement moins de maisons actuellement à Amsterdam qu'en 2007, juste avant la crise. L'année dernière, 9 % du nombre total de maisons à Amsterdam ont été vendues. En 2007, plus de 11 % du parc immobilier était vendu annuellement.

Pourquoi les Amstellodamois ne vendent-ils plus leurs maisons, alors qu’ils pourraient en tirer autant d'argent ? Le Bureau Economique d'ING cite un certain nombre de facteurs explicatifs.

1. Lorsque les hollandais déménagent, ce n'est pas pour aller loin

Pour commencer, les Néerlandais qui déménagent restent souvent dans leur région. La grande majorité d'entre eux déménage dans une autre maison de leur propre municipalité (environ 60 %), ou du moins dans la même province (environ 24 %), selon les chiffres du Compendium voor de Leefomgeving. Le lien régional est souvent fort en raison du travail, de la famille, des amis ou d'autres raisons. Le fait que les prix des maisons à Amsterdam soient bien plus élevés qu'ailleurs aux Pays-Bas n'est donc pas si important pour les Amstellodamois qui envisagent de vendre leur maison.

2. Ceux qui sont propriétaires sont de plus en plus souvent des plus de 60 ans

Une part croissante du parc immobilier d'Amsterdam est entre les mains des personnes âgées. Les personnes de plus de 65 ans possèdent maintenant plus de deux fois plus de maisons à Amsterdam qu'en 2007. À l'époque, elles ne possédaient que 13 % des maisons occupées par leur propriétaire, et cette proportion est maintenant passée à 19 % du total. Ces personnes âgées ont souvent fait le choix conscient de vivre à Amsterdam et elles restent fidèles à ce choix. La hausse des prix ne les incite guère à déménager.

3. Et lorsqu'ils déménagent, ils préfèrent garder leur maison

Enfin, il est souvent intéressant pour les Amstellodamois qui déménagent de garder leur ancienne maison. Ils peuvent ainsi choisir de louer la maison, par exemple à des expatriés. Cela réduit également le nombre des ventes.

Amsterdam

© istock/KavalenkavaVolha

Déjà lu?