Autre sujet de discorde: Laeticia ne veut pas donner de droit de regard à Laura et David sur l'album posthume de leur père

La bataille autour de l'héritage de Johnny Hallyday continue. Ses deux premiers enfants, Laura et David ont été totalement déshérités. Mais à côté de l'aspect purement financier, se pose une autre question: celle des droits artistiques. Laeticia a refusé que Laura ou David aient leur mot à dire.

C'est une triste histoire qui fait la Une des journaux ces derniers jours: les enfants de Johnny et sa femme qui se disputent concernant son héritage. Le chanteur a déshérité ses deux premiers enfants, David et Laura. Mais finalement, selon des documents révélés par le Point, Johnny aurait gâté ses enfants de son vivant. David Hallyday aurait reçu 50% des parts de la Villa Montmorency, estimée à 20 millions d'euros aujourd'hui. Les 50% restants seront pour Laeticia Hallyday. Laura Smet, quant à elle, recevait 5.000 euros tous les mois de la part de son père depuis 2004, ce qui représente 800.000 euros. Johnny Hallyday lui a aussi versé quasiment 900.00 euros pour l'achat de deux appartements à Paris en 2003 et 2007.

Finalement, Sylvie Vartan, la maman de David, a envoyé un communiqué à l'AFP pour démentir ces informations. Elle explique que ce n'est pas du tout comme cela que l'histoire s'est déroulée: "Lors de notre séparation après 18 ans de vie commune, j'ai purement et simplement refusé de recevoir de Johnny, sous forme de donation, sa part de la maison, préférant que cela revienne directement à notre unique fils. (...) C'est moi, et moi seule, qui ait voulu gratifier notre fils".

Respecter l'intégrité artistique

Et aujourd'hui c'est une autre bataille qui oppose Laeticia et Laura: celle des droits artistiques de Johnny. La fille du chanteur a demandé un droit de regard sur l'album posthume qui va sortir. Mais ce droit lui a été refusé par Laeticia. Selon les avocats de Laura et David, loin d'eux l'intention de bloquer la sortie du disque mais ils veulent pouvoir l'écouter afin de voir s'il respecte l'intégrité artistique de leur père: "Il ne s'agit en aucun cas pour eux d'interdire la sortie de cet album auquel ils sont très attachés. Johnny Hallyday avait d'ailleurs fait écouter les premiers enregistrements bruts de quelques titres à sa fille en octobre dernier. Mais ils veulent pouvoir écouter le produit fini afin de s'assurer du respect de l'intégrité artistique de leur père". Mais Laeticia ne l'entend pas du tout de cette oreille. Pour elle, elle est la seule gardienne des droits artistiques et n'a de comptes à rendre à personne.

Bon voilà encore un élément qui risque de ne pas arranger les affaires de la famille Hallyday.

Déjà lu?