Une femme de principe: cette gagnante refuse de révéler son nom et passe à côté de 560 millions de dollars

Tout était prêt. Les numéros gagnants étaient vérifiés et le billet de loterie était signé. Cette dame n'avait plus qu'à venir chercher son jackpot: 580 millions de dollars. Mais les règles de la loterie sont claires dans l'Etat du New Hampshire aux Etats-Unis: le nom du gagnant doit être rendu public. Chose qu'elle a refusé.

Voisins, amis, collègues et mêmes escrocs. Quand vous gagnez un billet de lotto aux États-Unis, tout le monde est au courant. Ça fait partie des règles.

Une mauvaise surprise qui a touché directement cette gagnante du Powerball à 560 millions de dollars, soit quelque 470 millions d'euros. Une somme plus de deux fois supérieure au plus gros gain à l'Euromillion (190).

Elle perd 14.000 dollars par jour

Mauvaise surprise, car cette dame du New Hampshire a refusé de dévoiler son nom publiquement, rapporte le Washington Post. Elle ne touchera donc pas un dollar de ce super jackpot, en principe. L'affaire sera en fait portée mardi prochain devant les tribunaux. La multimillionnaire virtuelle va devoir se battre pour toucher son magot dans l'anonymat.

Et elle devra faire vite. Chaque jour qui l'éloigne du tirage (5 janvier) lui coûte 14.000 dollars en intérêts. Elle a déjà perdu ainsi plus d'un demi-million.

Le comble dans toute cette histoire, c'est que des documents judiciaires ont pu être récupérés par la presse locale. Mais le nom de la plaignante qui y figure est "Jane Doe", ou "Madame X" : "Une résidente de longue date du New Hampshire", a même précisé son avocat. "Elle souhaite continuer à travailler ou à marcher tranquillement en rue, faire ses courses dans une épicerie ou assister à des événements publics, sans avoir une étiquette à un demi-milliard de dollars derrière le dos".

Une question d'intégrité

Pourquoi cette révélation publique du nom des gagnants? Eh bien pour que les jeux de loterie gardent leur pleine intégrité, explique le Washington Post. Sans le nom du vainqueur, la loterie pourrait faire croire n'importe quoi, annoncer un gagnant alors qu'il n'y en a pas. C'est aussi un mécanisme pour éviter la fraude et la malversation, précisent les responsables du Powerball.

Quelle issue pour ce procès? La loi n'est pas du côté de la gagnante, perdante pour le coup. Les règles de la loterie de l'État du New Hampshire précisent bien que le nom, la ville et le montant du gagnant doivent être révélés. La plaignante veut elle se faire verser l'argent sur un compte tiers anonyme, mais là encore ça pose problème. La gagnante doit absolument rendre son billet complété avec sa signature, son nom et le nom de sa ville. Pas le choix.

Son avocat plaide un autre argument: le fait de rendre public le nom d'un gagnant peut le mettre en danger. On ne compte plus les nombreux accrocs qui sont intervenus dans le passé. Harcèlement, vols, dépression... gagner une telle somme d'argent peut vite se transformer en enfer.

Alors, craquera ou craquera pas? Si la plaignante ne peut avoir gain de cause, est-ce qu'elle touchera finalement le jackpot et livrera son nom? Nous concernant, la décision est toute prise. Rappelons qu'en Belgique, l'anonymat est garanti. Seule la Loterie nationale connait ton identité. C'est sans doute plus simple pour tout le monde.

Déjà lu?