Super l'hygiène! Les sèche-mains des toilettes publiques sont de vrais nids à microbes

Si tu es un(e) maniaque de la propreté, tu as peut-être le bon réflexe de te laver les mains quand tu te rends aux toilettes. Sauf que si tu te sèches les mains au sèche-main dans les toilettes publiques juste après, tu fais pire que mieux. Une photo postée il y a quelques jours sur On espère que t'as l'estomac bien accroché!

Entre les sèche-mains et les serviettes en papier des toilettes publiques, tu ne sais jamais vraiment lequel est le plus hygiénique? Aux États-Unis, une étudiante a mené son enquête. Dans le cadre d'un cours de microbiologie, des élèves devaient placer une boîte stérile dans un milieu choisi durant 3 minutes et ensuite analyser son contenu 48 heures plus tard. Nicole Ward avait choisi de placer sa boîte dans un sèche-main de toilettes publiques pour femmes durant trois minutes. Résultat: tu ferais peut-être mieux d'opter pour les serviettes en papier.

En effet, deux jours plus tard, elle a analysé cette même boîte en cours et elle s'est retrouvée devant une boîte remplie de champignons, de bactéries, et de moisissures. Elle raconte d'ailleurs que ses camarades de classe n'avaient que "quelques colonies de bactéries qui ressemblaient à des petites taches par-ci par-là", tandis qu'elle, sa boîte était "une masse tellement plus importante que celles de ses camarades", explique-t-elle encore au New York Times.

Une photo vite devenue virale

Elle a aussitôt partagé une photo de ses résultats dans un post Facebook, avec en légende: "Voici plusieurs souches de champignons potentiellement pathogènes et de bactéries que vous propulsez sur vos mains, alors que vous sortez de là en pensant qu’elles sont propres.(…) N’utilisez jamais ces machines pour vous sécher les mains", tout en précisant néanmoins que cette publication n'avait pas pour objectif de susciter la peur. En seulement deux semaines, la photo a déjà été partagée plus de 500.000 fois et likée plus de 150.000 fois.

Opte pour les serviettes en papier

Ce n'est pas la première fois que les sèche-mains sont remis en cause. En 2014 déjà, une étude britannique révélait que la dispersion des bactéries dans l'environnement proche était 4,5 fois plus élevée pour un sèche-main à air pulsé que pour un sèche-main à air chaud, et 27 fois plus importante qu'avec une serviette en papier.

Pour le Dr Frédéric Saldmann, cardiologue, nutritionnistes et spécialiste des questions d'hygiène, mieux vaut encore "se sécher les mains sur sa chemise ou ses chaussettes plutôt que d'utiliser une sèche-main électrique", explique-t-il à 20 minutes. Bref, à choisir, mieux vaut encore ne pas te laver les mains!

Son post Facebook a retourné tous les estomacs...

Déjà lu?