Oxfam aurait engagé des prostitués lors d'une mission humanitaire à Haïti et la personne qui en est responsable est un Belge

Oxfam semble empêtrer dans une sale affaire de prostitution. En 2010, lors d'une mission humanitaire à Haïti, des employés de l'ONG auraient organisé une petite orgie avec l'argent de l'ONG, d'après les informations du Times. Parmi les prostituées engagées, certaines étaient apparemment mineures. Mais pour l'instant, ce dernier point n'a pas été prouvé.

En 2010, du personnel d'Oxfam est envoyé en mission humanitaire à Haïti, après le séisme qui a fait plus de 300.000 morts. Lors de ce séjour, des orgies avec des prostituées auraient été organisées dans des logements et des hôtels payés par l'ONG, selon les informations révélées par The Times. Parmi le personnel déployé sur place, on retrouve Roland Van Hauwermeiren, le responsable belge d'Oxfam. Selon les informations de The Times, il en aurait également invité à son appartement, toujours payé par l'ONG.

Orgies avec des mineures?

Après une enquête réalisée en interne en 2011, ce dernier avait démissionné quelques mois plus tard sans subir de sanctions disciplinaires. Il avait alors avoué qu'il avait laissé aller les choses alors qu'il dirigeait le programme. Pourtant, si cela n'a pour l'instant pas été confirmé, le rapport n'exclut pas que parmi les prostituées engagées, certaines des escorts étaient mineures. Si Roland Van Hauwermeiren s'en est bien sorti, c'est parce qu'il avait décidé de coopérer et avait avoué avoir engagé des prostitués. De plus, le tribunal d'Haïti n'avait pas ouvert d'enquête à l'époque car il n'avait pas été informé de l'affaire.

Dans la foulée, quatre autres hommes avaient été renvoyés et deux autres auraient démissionné avant que l'enquête ne soit terminée. L'association caritative est maintenant accusée d'avoir tenté d'étouffer l'affaire pour préserver sa réputation. Selon la porte-parole de l'ONG, "Oxfam prend toute accusation de comportement déplacé très au sérieux" mais nie avoir tenté de dissimuler cette affaire. En tout cas, si tous les éléments manquent encore pour clôturer cette affaire, cette mission aurait visiblement été bien au-delà de l'humanitaire.

Déjà lu?