Plus de prise de tête: le Parlement européen demande la fin du changement d'heure

Problèmes de santé, influence sur le taux de suicide, trouble du sommeil... le changement d'heure influence notre quotidien et a de plus en plus d'ennemis. Une nouvelle étape vient d'être franchie dans son abolition: le Parlement européen a voté majoritairement pour y mettre fin. À la Commission maintenant de prendre ses responsabilités et de convaincre les Etats membres. 

Chaque hiver et chaque été, tu ne peux y échapper: il faut régler ta montre d'une heure, en moins ou en plus. Un moyen de s'adapter à la lumière naturelle du soleil. Inauguré dans les années 70, le changement d'heure a été harmonisé au niveau de l'Union européenne en 1998.

L'argument massue des pros changement d'heure de l'époque: lutter contre le gaspillage d'énergie. Si selon l'Ademe (l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise des Énergies), le changement d'heure a permis d'épargner l'équivalent de la consommation de 800.000 ménages en 2009, plusieurs études récentes viennent relativiser ces chiffres.

Problèmes de santé, surtout chez les enfants

C'est pourquoi un groupe de 70 députés "chronophiles" a décidé de mener l'abolition du changement d'heure devant le Parlement européen. Pour des raisons de santé avant tout: une étude finlandaise a constaté que le taux d'accidents vasculaires cérébraux explosait à la suite du passage à l'heure d'été. Même chose pour les taux de suicide et pour la consommation de somnifères. Ce phénomène a d'ailleurs poussé la Russie à abandonner l'heure d'été. C'était en 2011 déjà.

Trouble du sommeil, temps d'adaptation, 20% des personnes souffriraient de problème de santé suite au changement d'heure, dont principalement les enfants.

Le projet a été voté en séance plénière ce jeudi au Parlement européen et a capté 549 voix contre 384: le changement d'heure est officiellement demandé par l'Assemblée législative européenne. C'est maintenant au tour de la Commission de jouer. Elle devra convaincre les 38 États membres, seuls maîtres de la décision.

Déjà lu?