Le Pentagone est super chaud pour le SpaceX de Musk: soudain, la "défense spatiale" est réalisable

L'armée américaine est très enthousiaste suite au lancement de la fusée Falcon Heavy de SpaceX, la compagnie d'Elon Musk. Avec ces super fusées, lancer toutes sortes de matériaux dans l'espace sera beaucoup moins cher. Et les Américains ont rêvé d'un programme de "défense" à part entière pendant des années pour pouvoir entrer dans la bataille dans l'espace.

Dans les années 1980, cela faisait partie de la guerre froide entre les États-Unis et l'URSS: la "guerre des étoiles" de Ronald Reagan. Ce président américain souhaitait mettre en place un bouclier spatial pour protéger les États-Unis des missiles nucléaires russes. Cette SDI ou "Strategic Defence Initiative" (Initiative de défense stratégique) ne s'est finalement jamais concrétisée car elle était beaucoup trop futuriste. Mais elle a donné des cauchemars au Kremlin tant les Russes croyaient que c'était possible. Et elle a lancé les Américains sur la voie de l'innovation technologique.

Aujourd'hui, le Pentagone rêve à nouveau de l'espace. Le lancement réussi du Falcon Heavy par SpaceX lui a ouvert les yeux: les lancements de matériel lourd ont trop longtemps été le monopole de Boeing et de Lockheed Martin. Ces deux sociétés de défense étaient bien conscientes de cela, et pourtant elles n'étaient pas si innovantes que ça. Donc, l'armée américaine ne pouvait pas vraiment y aller plein gaz.

Mais maintenant, une nouvelle ère commence dans laquelle les soldats veulent repartir pour l'espace. Car SpaceX est le plus innovant et le moins cher. Mardi, par exemple, deux des trois lanceurs se sont reposés au sol, ce qui représente une économie considérable s'ils peuvent être recyclés.

"Résultat très encourageant"

Dans le Financial Times, Patrick Shanahan, le vice-ministre de la Défense des États-Unis et l'homme qui dirige le programme spatial, parle d'un "résultat très encourageant". Shanahan est un ancien patron de Boeing: "Le fait que le lancement puisse avoir lieu de cette manière permet soudainement d'en faire beaucoup plus". L'armée américaine va maintenant étudier toutes les dates du lancement afin de commencer la collaboration avec SpaceX.

De plus, l'armée américaine ne se contente pas de regarder ce que fait SpaceX. Pour les satellites moins lourds ou d'autres engins plus légers, un paquet de nouvelles sociétés sont apparues sur le marché. Et c'est ce que les messieurs du Pentagone veulent utiliser maintenant. "Aujourd'hui, nous sommes bons en aérospatiale, mais nous sommes plus forts en défense et maintenant nous devons faire un pas dans ce premier domaine", explique Shanahan.

SpaceX a déjà effectué trois missions pour le Pentagone, avec son plus petit Falcon 9. Ce qui a été transporté exactement et avec quels résultats, cela n'a pas été rendu public. Mais la réalisation de missions militaires est un élément crucial de la stratégie d'Elon Musk qui veut redynamiser SpaceX dans le domaine spatial. Et pour cela, il ne compte pas seulement avoir des entreprises parmi ses clients mais bien aussi l'armée.

Les Américains suivent avec attention les avancées russes et surtout chinoises dans l'espace. Selon des sources militaires, les deux nations travaillent sur des missiles qui pourraient neutraliser les satellites d'autres états dans l'espace. Il vaut donc mieux que, des décennies après le SDI, il y ait encore une véritable militarisation de l'espace.

Déjà lu?