Fail: 39 communes en Belgique sont sans 4G, et voilà où précisément

C'est le chiffre ahurissant du jour: en Belgique, 39 communes ne sont toujours pas reliées à la 4G. Impossible donc de surfer sur internet avec une connexion décente et fiable, et parfois même de téléphoner sans être coupé. Le plus incroyable (honteux?), c'est qu'elles se trouvent toutes en Wallonie.

Pour faire démarrer ton GPS, pour envoyer un message en urgence sur WhatsApp à quelqu'un dont tu n'as pas le numéro de téléphone, pour t'occuper sur Facebook dans les transports en commun ou en attendant ton bus... À l'heure actuelle, la 4G est devenue plus qu'un luxe, elle est carrément indispensable.

Pourtant, il reste de nombreux endroits en Belgique qui ne sont pas couverts, tu l'as sans doute déjà expérimenté si tu habites dans une petite campagne reculée. Mais en 2018, des chiffres pareils ont de quoi surprendre: en tout, 39 communes belges n'ont pas accès à la 4G, peut-on lire ce mardi matin dans les colonnes de L'Avenir. Plus précisément, ces 39 communes ont "une couverture fixe en 39 Mbit/s qui ne dépasse pas les 60 % et leur territoire ne dispose pas d'une couverture à 100 % par la 4G par au moins un opérateur". Sans compter les zones rurales où il y a des blancs (et où il faut tendre le bras pour choper une barre de réseau), des coupures et des débits très faibles de connexion.

Toutes en Wallonie

Où exactement? Les 39 communes se situent toutes, sans exception, au sud du pays, en Wallonie. On en trouve 14 dans la province de Luxembourg (dont Bertrix, Leglise, Sainte-Ode, Houffalize, Vielsalm, Fauvillers, Vaux-sur-Sûre...), 14 également dans la province de Namur (dont Yvoir, Rochefort, Hastière, Onhaye, Cerfontaine, Philippeville, Doische, Gesves, Houyet, Ohey, Gedinne...), 9 en province de Liège (dont Saint-Vith, Jalhay, Braives, Stoumont, Aywaille, Waimes...), et enfin les 2 dernières sont dans la province de Hainaut (Farsnes-Lez-Anvaing et Honnelles). Pour citer un dernier chiffre ahurissant, cela concerne au total 220.000 habitants, d'après un décompte du cdH.

Cette triste carte de la Wallonie ne laisse pas de glace Dimitri Fourny (cdH), député wallon et bourgmestre de Neufchâteau en province de Luxembourg. Toujours dans L'Avenir, il annonce qu'il déposera ce mardi au Parlement wallon un texte de résolution qui va dans ce sens. Son but est "d'assurer la couverture 4G sur l'ensemble de la Wallonie pour le 31 décembre 2019 au plus tard pour chacun des opérateurs". Il s'agit d'un enjeu technologique nécessaire pour permettre le développement de la Région. "La téléphonie mobile de qualité et continue devrait être considérée comme un service universel", souhaite d'ailleurs le député wallon.

Surtout quand on sait que les Américains testent actuellement la 5G (laquelle permet des téléchargements jusqu'à 100 fois plus rapides), il est clair que la Wallonie est à la traîne.

Déjà lu?