Crash boursier en vue? Après Wall Street, ce sont les marchés asiatiques qui dégringolent

On n'avait plus vu pareille dégringolade depuis 2011. L'indice boursier américain Dow Jones a chuté de 4,6% ce lundi entraînant à sa suite les marchés asiatiques. L'indice japonais Nikkei a perdu plus de 6,5% mardi, alors que le Hang Seng de Hong Kong a chuté de près de 5%.

Il est trop tôt pour parler de krash boursier mais une chose est sûre: les marchés s'affolent. Ces derniers jours, plusieurs indices ont salement chuté, aux États-Unis comme en Asie. Ces chutes brutales sont survenues lundi soir, après une longue journée de négociation sur les marchés américains. Le Dow a clôturé avec 1.175 points en moins, soit une baisse de 4,6%. Le Nasdaq, le marché des technologies de pointes, perdait lui 3,8 %.

Observant ces fortes baisses et tablant sur une hausse des taux d'intérêt, de nombreux investisseurs asiatiques ont revendu leurs actions. Conséquence de ce mouvement? Nikkei 225 a clôturé ce 6 février avec moins 4,7%. Lindice principal japonais avait perdu près de 7% dans la journée. Le Hang Seng de Hong Kong a reculé de 4,49%. L'indice Kospi de la Corée du Sud a perdu 2,6% et l'indice de référence australien S & P / ASX 200 a perdu 3%. Moins touché, le STOXX 600, l'indice boursier européen, a lui baissé de 1,6%.

Économie en pleine santé

Il ne faut apparemment pas s'inquiéter. Les investisseurs réagissent aux changements de perspectives des économies américaine et mondiale. "La vente d'actions reflète un environnement de taux d'intérêt plus élevé que prévu", explique l'analyste de CMC Markets, Michael McCarthy. Les investisseurs ont en réalité revendu leurs actions pour en racheter d'autres avec des taux d'intérêt plus élevés.

"Ce n'est pas un effondrement de l'économie. Ça ne signifie pas que les marchés ne vont pas aller mieux", déclare à la BBC Erin Gibbs, gestionnaire de portefeuille pour S&P Global Market Intelligence. "Cette préoccupation montre que l'économie se porte beaucoup mieux que prévu et que nous devons réévaluer", ajoute-t-elle.

Peur

Ces mouvements n'empêche pas la peur de s'installer parmi les traders. Le graphique qui a vraiment filé en flèche hier était le VIX, le plus important "indicateur d'anxiété" du comportement boursier. Cet indice suit les cours actuels d'un groupe important d'options en bourse. Plus l'incertitude autour de ces options est grande, plus le choix vaut cher.

Mais surtout, plus cet indice est élevé, plus les investisseurs sont craintifs. Hier, il a augmenté de presque 50%, soit le plus haut point en un an et demi.

Bitcoin

Pour ceux qui investissent dans bitcoin, la journée n'était pas beaucoup mieux. La valeur de la cryptomonnaie est carrément passée sous les 7.000 dollars, soit une perte de près de 16% en 24 heures. Il y a un mois, le prix était encore supérieur à 10.000 dollars.

Déjà lu?