Un avant-goût de fête: il y aura au moins 200 écrans géants en Wallonie pour la Coupe du monde

Tu sens ce parfum? C'est le parfum de la bière répandue sur le sol, de la fumée de cigarette et des fumigènes. Bref: ce que tu pourras sentir en juin prochain devant les écrans géants retransmettant la Coupe du monde 2018. Et bonne nouvelle: il y en aura plus de 200 en Wallonie cet été, de quoi faire la fête bien comme il faut. 

Pendant la Coupe du monde, il y a deux types de personne. Celles qui restent chez elles avec des potes, le bac de bière et les chips, et celles qui se rendend dans la ville la plus proche pour faire la fête avec tout le monde devant un écran géant. Et ça tombe bien car comme pour le Mondial 2014 et l'Euro 2016, les villes wallonnes seront de nouveau munies d'écran géant pour admirer les Diables. En effet, la RTBF s'entend à recevoir plusieurs dizaines de demandes de la part des communes belges.

La RTBF maître du jeu

La RTBF est toute puissante dans ce domaine: c'est en effet la seule chaine francophone à disposer des droits de diffusion de la compétition de football la plus suivie du monde. Du coup, toutes les communes désireuses de proposer les matchs des Diables à leurs citoyens doivent envoyer une demande à la chaine du service public.

"À ce jour, de nombreuses demandes ont été adressées à la RTBF, dont une vingtaine en provenance directe des Communes, et sont en cours de traitement. Elle s’attend à recevoir entre 150 et 200 demandes. Comme la RTBF jouit d’une exclusivité de diffusion parmi les chaînes de radio et de télévision et des éditeurs de contenus en Fédération Wallonie-Bruxelles, aucune Commune ou tiers ne peut violer ces droits et passer un accord avec une chaîne étrangère, par exemple", expliquait le ministre des Médias Jean-Claude Marcourt (PS) la semaine dernière.

Quelques règles et de l'argent

Pour pouvoir diffuser les matchs du Mondial, il y a quelques règles à respecter. Par exemple, les bâtiments du secteur horeca sont autorisés à diffuser les matchs SEULEMENT si l'écran est situé à l'intérieur de l'établissement. En ce qui concerne les évènements récurrents et prévus de longue date comme les kermesses, braderie et festivals, ils pourront également diffuser gratos les matchs.

Par contre pour les communes voulant diffuser les matchs alors qu'aucune fête n'est prévue à la base, il va falloir passer à la caisse. Voici les tarifs: 150€ hors TVA par jour de retransmission lorsque le nombre de spectateur est inférieur à 300.

Pour les plus grosses villes comme Liège, Mons ou Namur, ce sera beaucoup plus cher. Il faut en effet évaluer le lieu de diffusion pour estimer le nombre de spectateurs présents le jour du match. Il faut aussi savoir si cette diffusion sera payant ou gratuite et aussi le nombre de jours de diffusion. "Le coût va de quelques centaines à quelques milliers d’euros", explique la RTBF à la DH. Heureusement, la diffusion est gratuite pour les supporters dans la plupart des villes... Si seulement la bière l'était aussi...

Déjà lu?