Les autoroutes à 130 km/h en 2018? Finalement pas si sûr que ça en Belgique

Le ministre de la Mobilité François Bellot en a fait une de ses mesures phares: il veut que les automobilistes belges puissent rouler à 130 km/h sur certains tronçons. Seulement voilà, la proposition ne fait pas l'unanimité. Hier, le gouvernement flamand a décidé de rejeter la proposition du ministre fédéral. 

En décembre 2017, François Bellot (MR) a mis sur la table une proposition de réforme des limitations de vitesse sur certaines de nos autoroutes belges. Une des parties de cette réforme serait notamment le passage de 120 à 130 km/h sur certains tronçons autoroutiers. Plus largement, l'idée serait d'instaurer un système comme nos voisins français: adapter la vitesse de manière dynamique selon les segments d'autoroute. On parle alors de zones 70, 90, 110, 130, alors que chez nous, le 120 à l'heure est la règle générale, sauf exception.

Au sud comme au nord, pas chauds

À l'époque déjà, Carlo Di Antonio (cdH) le ministre wallon de la Mobilité avait exprimé son désaccord par rapport à la proposition. Pour lui ce serait "donner un très mauvais signal en matière de sécurité routière alors que les études indiquent que la vitesse est un facteur favorisant les accidents et surtout un facteur aggravant en cas d'accident" avait-il déclaré à l'agence Belga.

Et au nord du pays, on ne trouve pas l'idée d'une nouvelle limitation de vitesse très sexy non plus. Ben Weyts (N-VA), le ministre flamand de la Mobilité s'était lui aussi montré réticent à l'époque. Mais hier, c'est tout le gouvernement flamand qui a décidé de rejeter la proposition du ministre fédéral. Celui-ci indique donc officiellement son désaccord via cette décision et demande que le fédéral consulte le Conseil d'Etat, car pour lui, il y a une violation des compétences. "Nous demandons au ministre fédéral de la Mobilité de demander au Conseil d'Etat de clarifier la répartition des compétences entre le gouvernement fédéral et les régions sur la vitesse sur les autoroutes afin de clarifier la discussion sur les revenus des amendes" peut-on lire dans le Nieuwsblad.

Concernant le gouvernement wallon, il doit encore se prononcer officiellement pour ou contre la modification du décret.

Déjà lu?