Le savais-tu? La Chandeleur est aussi le Jour de la Marmotte et la tradition derrière est très surprenante

Alors que l'on fête la Chandeleur dans nos contrées en se goinfrant de crêpes, il existe une tout autre tradition célébrée au nord des États-Unis et au Canada: le Groundhog Day, ou Jour de la Marmotte. Comme le veut la légende, les Américains se rendent tôt le matin du 2 février pour aller observer la sortie d'une marmotte de son terrier. En fonction de son comportement une fois dehors, l'hiver sera long ou bien le printemps sera précoce.

Quarante jours après Noël, le 2 février précisément, c'est la Chandeleur. Suivant la tradition chrétienne, ce n'est que ce jour-là que tu peux ranger la crèche du petit Jésus, puisque cette fête marque la fin du cycle de Noël et correspond à la présentation du Christ au Temple. La coutume veut aussi que tu allumes toutes les bougies chez toi et - surtout - que tu te gaves de crêpes.

Mais le même jour, il existe une autre tradition ancestrale: le Groundhog Day, ou Jour de la Marmotte. Elle est célébrée au nord des États-Unis et au Canada, mais la légende qui se cache derrière a de quoi surprendre. Plutôt que de rester bien au chaud à avaler crêpe sur crêpe, le but est d'aller scruter l'entrée du terrier d'une marmotte. Seul, en famille, ou en excursion groupée organisée.

Long hiver ou printemps précoce?

Lorsque la petite bête sort de son trou, si elle ne voit pas son ombre à cause du ciel trop nuageux, cela signifie que l'hiver touche à sa fin et que le printemps débarquera bientôt. Au contraire, si elle voit son ombre parce que le ciel est dégagé et lumineux, elle sera effrayée et retournera se terrer au fond de son trou, prédisant alors que l'hiver continuera six semaines supplémentaires. C'est donc un peu la miss météo locale.

Le fait de se fier ainsi au comportement d'un animal pour prédire l'arrivée du printemps remonte en fait à d’anciennes croyances populaires européennes, note le site canadien Météo Média. Depuis des temps immémoriaux, les agriculteurs ont pour habitude d'observer "la fin de l'hibernation d'un animal, que ce soit l’ours, le blaireau ou le hérisson, selon les régions, afin de déterminer le meilleur moment pour ensemencer leurs champs", peut-on lire. Ces façons de faire ont ensuite été importées en Amérique du Nord par les colons germaniques, lesquels se sont principalement installés en Pennsylvanie. Comme ils ne trouvaient pas de blaireaux aux États-Unis et au Canada, ils se sont rabattus sur un animal plus répandu sur le continent: la marmotte.

Des marmottes stars

Chaque région a bien sûr sa marmotte star chargée des éphémérides. Elles sont louées et adorées, certaines ayant même une statue à leur effigie érigée à l'entrée de la ville. Mais le souci, c'est que ces rongeurs ne sont évidemment pas des météorologues certifiés, et chaque marmotte a souvent un avis différent. Par exemple, à Val-d'Espoir en Gaspésie (à l'est du Canada), la marmotte Fred, de son petit nom, n'a pas vu son ombre ce vendredi matin. Ce qui veut dire que le printemps arrivera tôt cette année, prédit Le Journal de Québec. Sam (à Shubenacadie en Nouvelle-Écosse) est sur la même longueur d'onde que Fred, rapporte Météo Média. Par contre, Willie (à Wiarton en Ontario) a vu son ombre ce matin, ajoutant six semaines de plus à l'hiver rude que connaît cette année la région. Phil (à Punxsutawney en Pennsylvanie), aussi, s'est comporté de la même manière que Willie. Phil est d'ailleurs la marmotte "officielle" des États-Unis, la vedette nationale seule capable de prédire l'arrivée du printemps. Les autres bêtes étant des "imposteurs", affirme le Inner Circle, l'organisation qui s'occupe de Phil pendant toute l’année.

Cette année, le résultat est donc partagé: deux contre deux. Mais qu'importe le verdict, cette tradition s'accompagne toujours d'une cérémonie, d'une fête et même d'un festival, notamment dans la ville de Wiarton. C'est donc un gros événement!

Voilà la Marmotte Day illustrée en quelques images

Les Américains se rendent jusqu'au terrier de leur marmotte star locale

Pour connaître la météo des prochaines semaines

"Les nouvelles vendant du Gobblers Knob [ndlr: le terrier de Phil en Pennsylvanie] ne sont pas bonnes. Six semaines d'hiver supplémentaires."

Et puis, c'est l'occasion de faire la fête et de boire des bières

De concocter des petites biscuits en forme de marmotte

Et bien sûr: des pancakes et crêpes!

Déjà lu?