Consultant green IT, digital marketer, domoticien... quels sont ces métiers dont on aura besoin demain? 

Si tu te demandes encore ce que tu vas faire plus tard et vers quelles études te diriger, voilà qui pourrait te donner des idées. Le Forem a établi une liste des métiers qui seraient les plus recherchés après 2020, selon Le Soir. Car si l' offre d'emplois pour des métiers non qualifiés diminue, ce sont des personnes qualifiées dans les nouvelles technologies qui seront recherchées dans les années à venir. 

Pour prévenir les métiers qui seront en pénurie les prochaines années, le Forem a établi une liste des besoins des employeurs d'ici deux ans et après. 800 experts externes et internes planchent en permanence sur le marché de l'emploi wallon actuel et futur, explique au Soir, le directeur du service Analyse et prospective du marché de l'emploi (Amef) du Forem, Jean-Claude Chalon. Les résultats de cette étude? De nouveaux métiers vont faire leur apparition sur le marché de l'emploi, car il faut s'adapter à différentes choses notamment à la digitalisation des processus de production et les exigences en matière environnementale.

15 secteurs analysés

Agriculture, industrie alimentaire, technologie de l'information et de la communication, environnement, chimie... Au total, le Forem a analysé 15 secteurs d'activités pour tenter de comprendre quels seront les métiers de demain. Par exemple, dans le secteur de la construction, c'est la domotique et la certification environnementale qui demandera des travailleurs qualifiés dans le futur.

Pour Jean-Claude Chalon, l'idée n'est pas vraiment d'identifier des "nouveaux métiers", mais de prévoir l'évolution de certaines fonctions. Car avec le développement technologique permanent, il faut pouvoir maitriser un certain nombre de compétences pour un même métiers. "Nous avons identifié trois grands domaines de compétences", explique Jean-Claude Chalon, toujours au Soir. Les compétences techniques, non techniques et digitales. Par "non technique", il faut entendre tout ce qui relève du savoir-être. Pour illustrer cette idée de compétences, le directeur de l'Amef utilise le cas du chauffeur poids-lourd. Dans les fait aujourd'hui, il n'est plus essentiellement chauffeur, il est également livreur et réassortisseur. Dans ce cas précis, on ne parle pas de nouveau métier, mais d'évolution de la fonction.

Quels sont ces métiers et quelles sont les formations/études à suivre pour se former?

Le Forem a donc dressé une liste non-exhaustive des métiers qui seront recherchés dès 2020 par les employeurs, en voici certains et des pistes de formations à suivre pour se former:

  • Conseiller en gestion agricole: son rôle est d'optimiser les revenus des exploitants agricoles et comprendre leur situation pour mieux les conseiller. Il réalise des placements ou des investissement adaptés à leurs besoins. Formation: bachelier en agronomie / master en agronomie / ingénieur industriel.
  • Pilote de drone professionnel ou télépilote professionnel. Formation: Il existe un centre de formation, Espace Drone, ou la Belgian Drone School qui permettent de suivre des cours et devenir pilote professionnel de classe 1 ou 2.
  • Domoticien: Son rôle est d'utiliser l'électricité, l'électronique, l'informatique et les télécommunications pour assurer différentes fonctions dans la maison (sécurité, confort, ...) Formation: Le Forem propose des formations ici, il est également possible de le faire à l'IFAPME.
  • Technicien / opérateur de production en culture cellulaire: Son rôle est de participer à la suveillance et à la conduite d'un procédé de fabrication d'un médicament, vaccin ou tout autre produit médical, dans le respect de procédures et de règles dans une industrie biopharmaceutique.

    Formation: Bachelier en Biologie, Biotechnologie, Agronomie… ou un A2 (CESS).

  • Ambassadeur / Animateur numérique de territoire (ANT): son rôle est d'accompagner dans le monde numérique les prestataires et les acteurs de sa destination, accompagnement individuel ou collectif. Il mène un diagnostique numérique du territoire sur lequel il travaille, sensibilise et forme les prestataires touristiques et les utilisateurs à l'évolution de l'e-tourisme, etc. Souvent, il s'agit une fonction publique. Formation: tourisme, e-tourisme, e-marketing, communication-information avec spécialité.
  • Motion et game designer/ concepteur de jeu vidéo: Son rôle est de concevoir les principes d'un jeu selon un scénario, son ambiance et ses mécanismes. Il pense et crée le jeu de A à Z (voir lien hypertexte pour les détails). Formation: technicien en infographie en promotion sociale / bachelier techniques graphiques et/ou + bachelier spécialisant en développement de jeux vidéos.
  • Digital marketer: son rôle est de déterminer comment et/ou vendre un produit ou un service sur le Web et/ou mobile. La stratégie qu'il met en place doit lui permettre d'atteindre ses objectifs quantitatifs et qualitatifs. Formation: Bachelier/master en marketing/ spécialisation marketing digital. Mais il existe aussi des formations plus courtes, comme ici.
  • Ou encore, concepteur de solution globale 4.0, juriste dans le secteur de la robotique, responsable e-commerce, community manager, manager logistique, coordinateur logistique IT...

Déjà lu?