En Irlande, il est encore illégal d'avorter mais cela pourrait changer à partir du mois de mai

Le gouvernement irlandais, poussé par son Premier ministre Leo Varadkar, a accepté de tenir un référendum à la fin du mois de mai concernant la réforme de l'interdiction quasi-totale de l'avortement. L'Irlande est l'un des derniers pays européens où l'avortement est, dans la majorité des cas, considéré comme illégal.

"Nous savons que des milliers de femmes irlandaises - de tous les comtés d'Irlande - vont à l'étranger pour des avortements chaque année. Nous savons que beaucoup de femmes se font livrer des pilules d'avortement par la poste pour mettre fin à leurs grossesses. Nous avons donc l'avortement en Irlande, mais c'est dangereux, non réglementé et illégal" a tweeté lundi Leo Varadkar, le Taoiseach, soit le Premier ministre de la République d'Irlande.

Avec ce tweet, le Taoiseach précède la décision de son gouvernement de lancer un référendum au mois de mai concernant l'avortement en Irlande. Le vote populaire décidera s'il y a lieu d'abroger le 8e amendement de la Constitution qui interdit actuellement l'avortement dans la majorité des cas. Actuellement, l'avortement n'est autorisé que lorsque la vie d'une femme est en danger, mais pas en cas de viol, d'inceste ou d'anormalité fœtale mortelle. C'est inscrit dans la loi votée en 2013: Protection of Life During Pregnancy Act 2013.

Campagne du Premier

Le Premier ministre Varadkar a déclaré qu'il ferait campagne pour la réforme. Le vote ne devrait pas donner naissance à une nouvelle loi, il va seulement décider s'il faut maintenir ou abroger l'article 40.3.3 de la constitution, connu comme le huitième amendement. L'amendement, qui a été approuvé par référendum en 1983, "reconnaît le droit à la vie de l'enfant à naître" - ce qui signifie que la vie de la femme et celle de l'enfant qui va naître sont considérées comme équivalentes.

"La question doit être un Oui ou un Non. Réformons-nous nos lois sur l'avortement ou pas? Je vais plaider pour un vote Oui. Mes propres opinions sur l'avortement ont évolué avec le temps. L'expérience de la vie fait cela. En tant que ministre de la Santé, je suis devenu convaincu que l'avortement n'avait pas sa place dans la Constitution", a tweeté le Taoiseach.

À 38 ans, Leo Varadkar est le plus jeune Premier ministre qu'ait connu l'Irlande du Sud. Métis (son père est indien) et homosexuel, il s'inscrit dans cette nouvelle génération progressiste de leaders jeunes et dynamiques, aux côtés d'Emmanuel Macron et Justin Trudeau. Élu en juin 2017, il pourrait apporter un changement significatif dans l'un des derniers pays européens opposés de façon catégorique à l'avortement.

Les différentes autorisations concernant l'avortement en Europe

© worldabortionlaws.com

  • En rouge: uniquement lorsque la vie de la mère est en jeu. Pour le reste, c'est interdit
  • En orange: lorsque des raisons de santé sont avancées
  • En pastel: pour des raisons socio-économiques
  • En vert: aucune raison n'est nécessaire

Déjà lu?