Flippant: au Royaume-uni, les gens sont prêts à tester les technologies de Black Mirror

Black Mirror, c'est la série addictive et satirique par excellence mais qui te rappelle un peu trop à quel point les technologies qui s'immiscent dans notre vie peuvent devenir terrifiantes. Et malgré des scénarios plus flippants les uns que les autres à chaque épisode, ça ne semble pas empêcher les gens d'avoir envie de tester ces technologies du futures. C'est ce que révèle une nouvelle étude et ce n'est franchement pas rassurant!

Aussi passionnant que dérangeant, Black Mirror nous aura permis de nous rendre compte à quel point l'abus des technologies peut mener à des dérives alarmantes de notre société contemporaine. Si tu pensais que ça suffirait à ralentir notre fascination pour les écrans, ça aurait plutôt l'effet inverse.

Tester les technologies

Un nouveau sondage réalisé auprès de 1714 britanniques vient en effet de révéler que les gens sont prêts à tester ces technologies futuristes tout droit sorties de Black Mirror. Pourtant, on sait tous jusqu'où leur utilisation pourrait nous mener. Les personnes qui ont pris part à ce sondage devaient choisir à quel point ce serait vraisemblable pour eux d'utiliser l'une de ces technologies: l'échelle allait de "très vraisemblable" à "improbable".

Se souvenir avant tout

Etonnamment, il en est ressorti que 29% des sondés aimeraient disposer d'un implant leur permettant d'analyser, décortiquer et de se replonger dans ses souvenirs, comme c'est le cas dans l'épisode Retour sur images où le protagoniste va devenir complètement fou à cause de cette technologie.

En seconde position, les sondés choisissent la puce permettant de voir au travers des yeux d'une autre personne, comme dans l'épisode final de la saison 5, où Nish partage sa conscience avec sa mère. Au même titre, les gens aimeraient également vivre dans un monde parallèle et virtuel à la réalité après leur mort, de la même manière que Yorkie et Kelly le font à San Junipero.

Control Freak

Autre grosse surprise: les britanniques sont 19% à vouloir tester l'implant de contrôle parental, qui permet aux parents de contrôler la vie de leurs enfants et de filtrer tout ce qu'ils voient. Pourtant dans l'épisode Archange, le vice est tellement poussé à l'extrême que nos moindres faits et gestes sont trackés et comme attendu, l'épisode vire au drame.

Improbable

En revanche, les technologies pour lesquelles les gens sont moins chauds, ce sont celles où chacun de nos faits et gestes seraient notés par les autres dans un monde où l'apparence prime avant tout, ainsi que cette application qui nous permettrait de connaître les dates d'expiration de nos dates et de nous aider à trouver notre âme soeur. L'ironie du sort, c'est que ces applications reflètent les romances 2.0 que nous connaissons aujourd'hui, à l'heure où matcher et swiper sont devenus choses communes pour se mettre en couple et où liker et retweeter sont plus importants que d'avoir une vie sociale réelle.

Déjà lu?