Il y aura finalement bien un magasin COS dans le centre de Bruxelles mais l'espace sera plus réduit que prévu

COS, l'enseigne de mode plus haut de gamme du groupe H&M va ouvrir ses portes dans la rue Dansaert à Bruxelles. Trois ans après avoir lancé le projet, le magasin de vêtements a enfin reçu le permis mais le magasin sera bien plus petit que prévu histoire de se fondre dans la masse et de respecter le patrimoine architectural. 

Depuis 2015, COS tente de se faire une place à la rue Dansaert, à Bruxelles. L'enseigne de prêt-à-porter haut de gamme de la marque H&M a dû attendre trois ans pour enfin décrocher le permis de bâtir. C'est aujourd'hui chose faite comme l'annonce la Capitale ce lundi matin, mais la chaîne suédoise va devoir revoir ses plans.

Deux petites boutiques

Initialement, le magasin devait comporter deux entrées: une à la rue Antoine Dansaert et l'autre donnant sur la place du Nouveau Marché aux Grains. L'idée était de faire un grand magasin. Sauf que si COS veut s'accorder avec le reste de la rue, il devra se contenter de conserver les bâtisses comme elles sont actuellement. Ce qui veut donc dire qu'il n'y aura pas un seul grand magasin COS, mais plutôt deux petites boutiques, l'une destinée aux femmes et l'autre pour les hommes. Sans quoi, la ville de Bruxelles aurait encore rendu un avis défavorable.

"Plus d'attractivité"

En effet, les travaux nécessaires pour relier les deux espaces en un seul grand magasin aurait été à l'encontre du patrimoine architectural de la rue. Pour l'échevine du commerce, l'arrivée de Cos dans le quartier permettra au moins d'attirer plus de monde dans la rue Dansaert, mais un seul magasin n'aurait pas été possible: "On veut préserver l'originalité de cette rue, dont les petits espaces existants car ce sont les créateurs qui ont fait son identité.", explique-t-elle à la Capitale.

Respect du patrimoine

Quand COS avait annoncé sa volonté de s'imbriquer à la rue Dansaert en 2015, les commerçants et riverains du coin avaient fait entendre leur désaccord. L'une des créatrices voyait d'ailleurs l'arrivée de COS comme "contraire au caractère créatif et de taille modeste des commerces de cette rue qui attire des clients bien au-delà de Bruxelles", pouvait-on lire sur la Libre. Reste à voir si maintenant avec un magasin plus réduit, ils seront bien accueillis pas les commerces alentours.

Déjà lu?