Oublie la bouillotte ou les bains chauds pour soulager tes règles douloureuses, un nouveau traitement pourrait bientôt exister

Chaque mois, c'est la même rengaine pour beaucoup de filles: les règles peuvent faire atrocement souffrir et les anti-douleurs, bouillottes et bain chauds n'y font rien. Mais pas de stress les filles, une étude vient enfin de trouver un remède contre ces douleurs menstruelles. OUI, tu as bien compris, fini les crampes vaginales atroces!

Être réglée, ce n'est franchement pas une partie de plaisir! Entre les maux de têtes, les crampes en bas du ventre et les sautes d'humeur, chaque mois, les filles subissent toutes le même calvaire. Celui de souffrir en silence en attendant que ça passe. Mais certains en souffrent plus que d'autres.

Ici, on ne te parle même pas des femmes souffrant d'endométriose, cette maladie chronique qui généralement touche une femme sur dix. Non, il s'agit plutôt de toutes celles pour qui les règles sont plus douloureuses et qui ont un flux plus abondant que les autres. Cela touche en général une femme sur trois. La bonne nouvelle du jour, c'est que les douleurs menstruelles pourraient bientôt ne plus être qu'un mauvais souvenir pour toutes les concernées.

L'utérus se répare moins vite

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Nature Communications, a visiblement trouvé la solution! En fait, lorsqu'une femme est réglée, son taux d'oxygène dans le sang diminue. On appelle ça, l'hypoxie. Pour compenser, une protéine appelée HIF-1 va être produite par le corps et c'est cette même protéine qui va permettre d'accélérer le processus de guérison de la paroi de l'utérus, et ainsi, en finir avec l'écoulement du sang. Les chercheurs ont constaté que chez les femmes aux flux abondants, la production de cette protéine HIF-1 était beaucoup moins importante. Conséquence de quoi, elles avaient des règles beaucoup plus douloureuses.

Un traitement sans hormones

Un traitement autre que la prise de la pilule pour réduire ces douleurs menstruelles pourrait donc bientôt voir le jour. Il permettrait en fait de booster le taux de HIF-1 chez les femmes qui ont des règles très douloureuses. Plus qu'à croiser les doigts pour que ce traitement soit commercialisé avant qu'on soit toutes ménopausées!

Déjà lu?