JeremstarGate ou CardonnaGate? Les victimes présumées enfoncent encore plus le blogueur

Jeremstar le dit et le répète: il n'a rien à voir avec les agissements de son ami Pascal Cardonna, accusé entre autres de viol et corruption sur mineur. Le blogueur à la baignoire préfère donc parler de CardonnaGate plutôt que de JeremstarGate. Mais si l'on en croit le dossier de Public publié cette semaine, Jeremstar est loin d'être étranger aux actes de "Babybel", même si son avocat clame le contraire. 

JeremstarGate, épisode 4567. Enfin, plutôt devrions-nous dire CardonnaGate. Car oui, Jeremstar l'assure dans un communiqué: il nie toutes les accusations dont il est victime et préfère parler de CardonnaGate, en référence à son "ami" Pascal Cardonna alias "Babybel". Mais dans le magazine Public publié cette semaine, deux des victimes de Babybel se sont à nouveau exprimées. Et si l'on en croit leurs déclarations, Jeremstar était bel et bien au courant des agissements de son ami et serait même complice.

Annoir, le premier à avoir porté plainte, revient son histoire: "Jeremstar était souvent présent aux soirées de Pascal Cardonna. Il ne pouvait pas ignorer les déviances de son ami et savait que Pascal l'instrumentalisait pour attirer de jeunes garçons pour ensuite les abuser." Il va plus loin: "Pour moi, Pascal est un des maillons du réseaux grâce auquel Jeremstar a construit sa notoriété. Ils ont été amants pendant quelques temps. Pascal a d'ailleurs financé quelques projets pour Jeremstar."

Annoir est donc persuadé que le JeremstarGate est bel et bien d'actualité. Quand Public lui demande si Jeremstar connaissait les agissement de son ami, il répond: "C'est une évidence. Jeremstar en rigolait. Mais ce sujet pouvait faire aussi l'objet de conflits entre eux. Pascal a demandé à Jeremstar de faire disparaître certains extraits de ses snaps qui pouvaient être litigieux."

L'avocat de Jeremstar réagit

Le témoignage de Jason, le deuxième mineur à avoir porté plainte, se concentre essentiellement sur Pascal Cardonna. Il précise une nouvelle fois que Babybel promettait des rencontres avec le blogueur en échange de faveurs sexuelles. Ce qui est intéressant, ce sont les propos de Aude Weill-Raynal, l'avocate de Jeremstar. Elle a en effet répondu aux question de Public.

Comme son client, elle répète que Jeremstar n'a rien à voir avec toute cette histoire: "Ce JeremstarGate est en réalité un CardonnaGate (...) Jérémy n'est complice ni de près ni de loin de ces agissements. Il n'a assisté à rien et n'était au courant de rien." Tu l'as compris, ses déclarations sont à l'exacte opposé de celles d'Annoir. L'avocate rajoute d'ailleurs: "Les auteurs de ces accusation, Aqababe et Annoir, sont animés par une intention malveillante (...) En ce qui concerne Annoir, Jeremstar ne le connait pas. Cette personne profère des accusations sans fondement. Une deuxième plainte va être déposée contre lui pour diffamation et dénonciation calomnieuse."

Pourtant, Annoir assure avoir été à des soirées où Jeremstar était présent. Aude Weill-Raynal a une explication: "Peut-être qu'ils se sont côtoyés mais vous savez, dans une soirée, on peut côtoyer quelqu'un sans savoir comment il s'appelle, sans le connaître, sans être ami." Parmi toutes ces déclaration, difficile de discerner le vrai du faux et le travail de la police s'annonce compliqué. Surtout si l'on se réfère aux propos de l'avocat de Pascal Cardonna, qui nie tout en bloc. Ce feuilleton risque d'animer l'actualité judiciaire française pendant plusieurs semaines.

Déjà lu?