À partir du 1er février, tu pourras garder des jours de congé d'année en année pour les accumuler et faire un méga voyage

Les partenaires sociaux n'ont pas réussi à trouver un accord concernant l'épargne-carrière et le report des jours de congé. Ce sera donc la proposition du ministre de l'Emploi, Kris Peeters (CD&V), qui entrera en vigueur le 1er février. Il propose la possibilité d'épargner des jours de congé d'année en année mais seulement dans certaines entreprises.

Le ministre fédéral de l'Emploi, Kris Peeters (CD&V) avait proposé un système d'épargne-carrière dans le cadre de la loi sur le travail "faisable et maniable" il y a six mois. Mais les partenaires sociaux n'étaient pas convaincus par la proposition. Le ministre leur a donc laissé jusque février pour se mettre d'accord et faire une autre proposition. Mais employeurs et travailleurs n'ont pas réussi à trouver un accord et c'est donc le système proposé par Peeters qui va entrer en vigueur le 1er février prochain. Les employeurs espéraient pouvoir élargir les conditions qu'ils trouvent trop complexes pour les petites entreprises.

Attention, pas les congés légaux

Le nouveau système va permettre aux travailleurs d'économiser des jours de congé qu'ils vont pouvoir reporter d'année en année. Attention, on ne parle pas des congés légaux (les 20 jours de base) mais des heures supplémentaires et des congés extralégaux (pour des jours d'ancienneté par exemple) et qui sont spécifiques au secteur dans lequel sont les travailleurs. Cela leur permettra de faire un plus long voyage ou même peut-être de prendre une petite pause dans leur carrière. Mais il y a certaines conditions.

Pour pouvoir bénéficier de ce système, il faut que l'entreprise dans laquelle se trouve le travailleur soit dans un secteur qui a conclu un accord sectoriel ou une entreprise qui a noté ça dans sa convention de travail. Par contre, en aucun cas un employeur ne peut obliger les travailleurs à postposer leurs congés.

Au niveau du timing, ces congés pourront être reportés selon le temps défini dans l'accord sectoriel. Et si jamais le travailleur change de boite, il recevra l'équivalent des congés en argent ou pourra le reporter si la boite se trouve dans le même secteur.

Gérer une partie de tes congés comme bon te semble, plutôt pas mal non?

Déjà lu?