Gaffe avant de partir faire tes courses: les magasins Carrefour de Bruxelles et du Hainaut partent en grève contre les licenciements

Carrefour a confirmé que 1.233 personnes (au maximum) pourraient être licenciées en Belgique en raison de son plan de restructuration. Une annonce difficile à encaisser pour les employés de la chaîne, qui ont décidé de se mettre en grève dès ce jeudi soir à Bruxelles et dans le Hainaut.

Si tu as l'habitude d'aller faire tes courses au Carrefour, tu risques de galérer dans les prochains jours. De nombreux magasins sont en grève depuis ce jeudi après-midi. Et ce mouvement pourrait durer au moins jusque lundi. C'est la première réponse apportée par les salariés de Carrefour pour contester le plan de restructuration de l'entreprise, qui pourrait faire perdre leur emploi à 1.233 personnes en Belgique.

Pareil en France?

Tous les supermarchés Carrefour de la région de Bruxelles et du Hainaut vont être fermés jusqu'à lundi au moins, a fait savoir la Centrale Nationale des Employés (CNE) à la Libre. Les magasins d'Evere, de Belle-Ile (à Angleur), des Grands Prés à Mons et d'Auderghem ont été parmi les premiers à se mettre en grève, imités par ceux de Froyennes ou Mons dans l'après-midi.

Pour l'instant, il n'a pas été précisé si cette grève allait toucher toute la Wallonie, voire la Flandre. Il faut également noter que la Belgique pourrait lancer un mouvement de contestation plus grand: alors que 2.400 postes sont menacés en France, les syndicats ont appelé les employés à "se mettre en action" du 5 au 10 février prochains. Mais voir leur confrères belges se mettre en grève seulement quelques heures après l'annonce de Carrefour pourrait peut-être leur donner des idées...

Déjà lu?